Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les atouts de l'Europe doivent former la base d'un partenariat international dans le domaine de l'hydrogène, d'après Loyola de Palacio

Loyola de Palacio, Commissaire européenne en charge de l'Energie et des Transports, a assisté le 20 novembre aux Etats-Unis à une réunion sur la constitution d'un nouveau partenariat international pour l'économie de l'hydrogène. A cette occasion, elle a appelé les ministres à ...

Loyola de Palacio, Commissaire européenne en charge de l'Energie et des Transports, a assisté le 20 novembre aux Etats-Unis à une réunion sur la constitution d'un nouveau partenariat international pour l'économie de l'hydrogène. A cette occasion, elle a appelé les ministres à utiliser les atouts de l'Europe pour construire ce partenariat. L'accord de partenariat émane d'une initiative de Spencer Abraham, Secrétaire d'Etat américain à l'Energie, et réunit la Commission européenne, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Royaume-Uni et dix autres pays à travers le monde. Cet accord, signé le 20 novembre, est destiné à créer "un mécanisme permettant d'organiser et de mettre en oeuvre une recherche conjointe efficace, efficiente et concentrée, ainsi qu'à soutenir les activités qui favorisent les progrès dans les technologies de l'hydrogène et de la pile à combustible". "Je souhaiterais proposer aujourd'hui de mettre à profit (.) les atouts de l'Europe en tant que fondement du partenariat international pour l'économie de l'hydrogène", a déclaré Mme de Palacio dans son allocution. La Commissaire a également appelé les représentants nationaux à partager leurs connaissances afin d'éviter les répétitions: "Bon nombre d'entre nous déploient des efforts substantiels pour démontrer la faisabilité du recours à l'hydrogène en tant que carburant dans l'automobile à l'aide de groupes motopropulseurs alimentés par une pile à combustible. Il s'agit d'activités extrêmement coûteuses, dont le développement exige des années de travail. Le partage des résultats des projets de démonstration en cours (.) et la collaboration dans le lancement de nouveaux projets auront pour effet de multiplier leur valeur ajoutée et d'exacerber leur impact." L'Europe a beaucoup à offrir, a souligné Mme de Palacio, et a déjà témoigné d'une attitude proactive dans le domaine de l'hydrogène. Une plate-forme européenne pour l'économie de l'hydrogène durable a ainsi été établie, dans laquelle des instituts publics et privés sont réunis autour de l'objectif commun de concrétiser le potentiel de l'hydrogène. "Nous ne nous contentons pas d'attendre passivement que les choses se passent d'elles-mêmes", a remarqué la Commissaire. D'autres activités sont également en préparation. En particulier, la Commission discute en ce moment d'une série de projets de déploiement à grande échelle, appelés "projets phares". Au sein de cette initiative seront rassemblés des acteurs issus de toutes les branches du secteur de l'hydrogène et des technologies les plus perfectionnées. "Nous espérons que ces projets nous indiqueront le chemin à suivre", a affirmé Mme de Palacio. Il revêt une grande importance dans l'institution d'une économie de l'hydrogène de laisser la porte ouverte à de nouvelles solutions en fonction de l'avancement des technologies, a-t-elle ajouté. Dans sa conclusion, la Commissaire a qualifié l'hydrogène de "tournant" dans les politiques européennes et américaines en matière d'énergie et proclamé que la coopération internationale n'est pas seulement possible, mais indispensable.

Pays

États-Unis

Articles connexes