Skip to main content

Inter-Continental Exchange of Leadership in Conflict Transformation

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une perspective universitaire sur la transformation des conflits

Trois universités ont uni leurs efforts pour étudier certaines approches actuelles et innovantes concernant la résolution et la transformation des conflits.

Société
Sécurité

Le Moyen-Orient et l'Afrique ont subi leur part de conflits ces dernières années, de la Somalie à l'Algérie, en passant par l'Irak et la Syrie. Le dernier conflit armé au Yémen et l'embargo du Qatar ont encore confirmé la nécessité de trouver des moyens plus efficaces et pacifiques de résolution des conflits. Le projet ICELCT (Inter-continental exchange of leadership in conflict transformation) financé par l'UE a permis d’encourager la compréhension et la connaissance du concept de leadership dans la transformation des conflits et le développement d’un processus de paix. Réunissant un consortium intercontinental de partenaires universitaires venant d'Afrique du Sud, de Turquie et du Royaume-Uni, le projet propose la transformation des conflits et la non-violence comme instruments politiques fondamentaux pour les sociétés en guerre. Les partenaires d’ICELCT ont travaillé en partant du principe que les conflits et la guerre émergeaient d'un ensemble interconnecté de causalités, le plus important d’entre eux étant un gouvernement faible ou répressif ou l’absence de leadership politique efficace.. Ils ont également observé le processus de résolution des conflits dans d'autres domaines comme les affaires, les processus de paix, les conflits maritimes, la foi ou les relations sociales. Le projet s’est nourri des nombreux exemples et études de cas réalisés en Afrique du Sud par l’un des partenaires universitaires du projet. L'équipe du projet a étudié plus spécialement le rôle de diverses approches et exemples liés au leadership dans la résolution des conflits. Les chercheurs ont exploré comment les acteurs régionaux et les puissances dominantes pouvaient soutenir la stabilité et la sécurité en empêchant ou en transformant les conflits. Les travaux du projet se sont également intéressés aux développements et besoins potentiels nécessaires pour de futurs efforts de résolution des conflits, ainsi qu’aux approches transformationnelles non conventionnelles des conflits. Les partenaires du projet ont non seulement encouragé la recherche sur les questions actuelles que pose la transformation des conflits mais aussi partagé les bonnes pratiques et les leçons déjà apprises sur le terrain. Le projet ICELCT a favorisé le développement de réseaux d'experts sur la question, renforcés par des échanges interculturels et perspectives via l’organisation d'événements, d'ateliers et de conférences. Les conclusions et résultats du projet ont été diffusés dans différentes publications, des journaux et des revues. Les trois universités impliquées dans le projet ont pu également enrichir leurs offres de cours et leurs programmes d'études concernant la transformation des conflits et d’autres sujets connexes. Tous les progrès ainsi réalisés dans le cadre du projet devraient permettre d’enrichir nos connaissances dans ce domaine fondamental, d'autant plus que la transformation des conflits et la mise en place d’un processus de paix sont des domaines considérés comme étant insuffisamment étudiés. Ces nouvelles connaissances contribueront sans nul doute à réduire les risques de violence et à prévenir le retour à des hostilités ouvertes.

Mots‑clés

Transformation des conflits, résolution des conflits, ICELCT, leadership, processus de paix, guerre

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application