Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des instituts de recherche européens appellent au soutien de "l'accès ouvert" aux connaissances scientifiques

Des représentants de plusieurs des meilleurs instituts de recherche d'Europe ont signé le 22 octobre une déclaration appelant à la promotion d'une plus large diffusion des connaissances scientifiques et de la réflexion humaniste via l'Internet. Signée par des organisations de...

Des représentants de plusieurs des meilleurs instituts de recherche d'Europe ont signé le 22 octobre une déclaration appelant à la promotion d'une plus large diffusion des connaissances scientifiques et de la réflexion humaniste via l'Internet. Signée par des organisations de recherche de France, d'Allemagne, de Hongrie, d'Italie et de Norvège, la "Déclaration de Berlin sur l'accès ouvert aux connaissances scientifiques et en sciences humaines" plaide en faveur d'une meilleure utilisation de l'Internet comme outil de diffusion, en soulignant que, pour la première fois au monde, l'Internet offre la possibilité de rendre les connaissances accessibles universellement. L'Internet a fondamentalement changé les réalités pratiques et économiques de la diffusion des connaissances scientifiques et du patrimoine culturel. Nous avons aujourd'hui la chance de disposer, grâce à l'Internet, d'une représentation globale et interactive des connaissances humaines, incluant le patrimoine culturel et la garantie d'un accès mondial", soulignent les signataires de la déclaration. Toutefois, les signataires affirment que le développement d'une procédure viable de diffusion nécessitera un soutien et un engagement considérables de la part de chaque producteur individuel de connaissances scientifiques et de chaque détenteur d'un patrimoine culturel", étant donné les répercussions importantes que l'Internet aura sur la nature des publications scientifiques, ainsi que sur l'actuel système d'assurance qualité. Pour leur part, les signataires soutiendront les progrès dans ce domaine en encourageant leurs chercheurs et en leur permettant de publier leurs travaux selon les principes du "paradigme de l'accès ouvert". Afin d'assurer le respect des normes d'assurance qualité et des bonnes pratiques scientifiques, les signataires développeront également des méthodes d'évaluation des contributions à l'accès ouvert et des revues en ligne, et feront la promotion du bien-fondé des contributions à l'infrastructure d'accès ouvert moyennant le développement de logiciels, la fourniture de contenu, la création de métadonnées, ou la publication d'articles spécifiques.

Pays

Allemagne, France, Hongrie, Italie, Norvège

Articles connexes