European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Actualités
Contenu archivé le 2023-01-13

Article available in the following languages:

Europe septentrionale: des réseaux d'excellence en médecine moléculaire pour renforcer la collaboration régionale

Les pays d'Europe septentrionale vont inaugurer un "Centre nordique de programme d'excellence en médecine moléculaire" qui aura pour mission de consolider la coopération dans la région. Le réseau virtuel, qui sera inauguré le 7 novembre, bénéficiera durant cinq ans d'un finan...

Les pays d'Europe septentrionale vont inaugurer un "Centre nordique de programme d'excellence en médecine moléculaire" qui aura pour mission de consolider la coopération dans la région. Le réseau virtuel, qui sera inauguré le 7 novembre, bénéficiera durant cinq ans d'un financement annuel de neuf millions de couronnes danoises (environ 1,2 million d'euros) octroyé par les Conseils nordiques de la recherche médicale et le Conseil de ministres nordique. "L'idée à la base du projet est de soutenir des centres virtuels d'excellence", a expliqué Teresa Karlsson, du secrétariat du programme, à CORDIS Nouvelles. Les pays d'Europe septentrionale étant particulièrement compétents en médecine moléculaire, c'est donc dans ce domaine qu'il a été décidé de renforcer la collaboration, a expliqué Mme Karlsson. "Les pays nordiques ne sont pas grands, mais ont diverses maladies en commun. Nous pouvons être meilleurs encore si nous unissons nos forces", a-t-elle ajouté. Les projets financés au titre de cette nouvelle initiative devront impliquer des équipes de recherche d'au moins trois pays nordiques. Les entités des pays tiers sont également invitées à participer mais ne recevront toutefois pas de financement au titre du programme. Ensemble, les instituts formeront un centre virtuel avec des objectifs communs. Les ressources financières pourront être consacrées au financement de bourses pour les professeurs associés, les étudiants en post-doctorat ou en doctorat, ainsi que pour couvrir les frais de gestion et de coordination. A l'avenir, des moyens financiers additionnels pourraient être dégagés pour les formations dans le domaine de la recherche. A la question de savoir si l'initiative comporte le risque de voir les pays nordiques réduire leur collaboration avec d'autres pays et s'isoler du reste de l'Europe, Mme Karlsson a répondu: "Je ne pense pas qu'un tel problème se posera. Nous coopérons déjà avec d'autres pays, et la coopération entre les pays nordiques est trop peu développée".

Pays

Danemark, Finlande, Islande, Norvège, Suède