Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

La Commission va investir six millions d'euros dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques

La Commission européenne a annoncé son intention de soutenir à concurrence de six millions d'euros deux projets de recherche sur la résistance antibactérienne. L'objectif des deux projets, qui devraient démarrer début 2004, est d'étudier l'augmentation de la résistance aux an...

La Commission européenne a annoncé son intention de soutenir à concurrence de six millions d'euros deux projets de recherche sur la résistance antibactérienne. L'objectif des deux projets, qui devraient démarrer début 2004, est d'étudier l'augmentation de la résistance aux antibiotiques ß-lactum dans les infections nosocomiales et les infections communautaires, ainsi que les mécanismes moléculaires de base de la résistance, notamment en ce qui concerne Streptococcus pneumoniae, principale cause de pneumonies, septicémies et méningites. Soulignant ce phénomène de résistance bactérienne accrue aux antibiotiques, le Commissaire européen à la Recherche, Philippe Busquin, a déclaré: "Bien des personnes pensent que les antibiotiques peuvent soigner pratiquement toutes les maladies. Malheureusement, comme le démontrent les récentes épidémies du syndrome respiratoire aigu sévère [SRAS], ce n'est pas le cas". L'usage des antibiotiques a sensiblement augmenté depuis leur mise en circulation au cours de la Seconde Guerre mondiale. Une récente enquête Eurobaromètre a montré que 38 pour cent des citoyens européens avaient pris des antibiotiques au cours des 12 derniers mois. Ces statistiques varient toutefois fortement d'un pays à l'autre, la proportion passant de 45 pour cent en France et en Espagne à 22 pour cent seulement pour le Danemark. Le Commissaire a également souligné la nécessité de relancer la recherche menée dans ce domaine par les entreprises pharmaceutiques. Nombre d'entre elles ont stoppé leurs investissements car les bénéfices attendus de la vente ne suffisent plus à compenser les coûts liés au développement de ces médicaments. Au cours des quatre dernières années, l'UE a déjà investi plus de 100 millions d'euros dans plus de 80 projets de recherche sur la résistance antibactérienne. "Nous poursuivrons nos efforts pour trouver des réponses innovantes à ce problème", a déclaré M. Busquin.

Articles connexes