Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Soutien de la France et du Royaume-Uni pour la création d'une Académie des sciences en Iraq

La France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis s'engagent à soutenir financièrement l'établissement d'une Académie des sciences en Iraq. Son objectif sera d'inciter les talents scientifiques à rentrer au pays pour contribuer au développement de l'Iraq. Une séance d'ouverture org...

La France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis s'engagent à soutenir financièrement l'établissement d'une Académie des sciences en Iraq. Son objectif sera d'inciter les talents scientifiques à rentrer au pays pour contribuer au développement de l'Iraq. Une séance d'ouverture organisée par Hussain Al-Shahristani, ingénieur chimique iraquien et chargé de cours invité à l'université britannique de Surrey, s'est tenue à Londres (Royaume-Uni), le 27 novembre dernier. "L'Académie iraquienne des sciences sera une organisation autonome et autogérée d'éminents scientifiques déterminés à contribuer de leurs talents à l'avancement des sciences en Iraq", a déclaré M. Al-Shahristani. "L'académie ravivera également les talents iraquiens pour le bien de l'humanité, après des décennies d'abus envers les scientifiques de ce pays, sous le régime de Saddam Hussein." L'Académie des Sciences en France, la Royal Society au Royaume-Uni et la National Academy of Sciences aux Etats-Unis soutiennent cette initiative. M. Al-Shahristani entend obtenir une assistance financière de ce projet au sein de son propre pays. Aucun investissement de la part du secteur privé n'a toutefois été trouvé. L'ingénierie constituera l'une des priorités de l'académie, avec notamment la reconstruction des infrastructures du pays, qui relève de la plus haute importance. La médecine constitue une autre de ces priorités. Le nombre de cancers semble avoir atteint des sommets sans précédent en Iraq au cours de la dernière décennie.

Pays

France, Iraq, États-Unis