European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Actualités
Contenu archivé le 2023-01-13

Article available in the following languages:

Un rapport met en relief l'importance de l'adoption des TIC pour la productivité et la compétitivité

Les niveaux de croissance de la productivité à travers l'Europe sont fortement influencés par l'innovation et l'adoption des technologies de l'information et de la communication (TIC), d'après les auteurs de l'édition 2003 du rapport sur la compétitivité de la Commission europ...

Les niveaux de croissance de la productivité à travers l'Europe sont fortement influencés par l'innovation et l'adoption des technologies de l'information et de la communication (TIC), d'après les auteurs de l'édition 2003 du rapport sur la compétitivité de la Commission européenne. Cependant, les auteurs du rapport constatent également que l'Europe n'a pas encore exploité totalement le potentiel de productivité que les TIC peuvent engendrer. Parmi les Etats membres, la contribution apportée à l'accélération de la productivité du travail par les investissements en TIC pendant les années 1990 a été la plus importante en Irlande, en Finlande et en Suède, et la plus faible au Portugal, en Espagne et en Allemagne. Parmi les grands pays, les TIC n'ont eu un impact important sur la croissance de la productivité qu'au Royaume-Uni. Au niveau des entreprises individuelles, les auteurs du rapport remarquent que celles qui conjuguent améliorations organisationnelles et investissements en TIC ont tendance à enregistrer une forte croissance de leur productivité. Les applications liées au commerce électronique, par exemple, qui sont employées par la plupart des grandes entreprises de l'UE, exigent non seulement des investissements technologiques, mais également des changements organisationnels qui ont un fort impact sur l'environnement de travail. Néanmoins, il convient de continuer à encourager l'adoption des applications liées au commerce électronique par les petites et moyennes entreprises (PME), en particulier, selon les auteurs du rapport. Intervenant le 28 novembre à Bruxelles, Erkki Liikanen, Commissaire européen en charge des Entreprises et de la Société de l'information, a commenté: "L'investissement dans les TIC est de toute évidence un moteur primordial de croissance de la productivité et, en l'occurrence, de l'innovation. Cependant, [...] nous ne devons pas nous concentrer sur la technologie pour le plaisir. Si nous voulons récolter les bénéfices de la productivité des TIC, nous devons investir, en parallèle, dans la réorganisation des entreprises et des administrations, ainsi que dans les compétences. Il s'agit là d'un élément clé pour une approche de gouvernance informatique appropriée." Dans leur analyse des régions européennes, les auteurs du rapport relèvent une corrélation positive entre la productivité et l'intensité de la R&D, la spécialisation dans des activités de haute technologie et le nombre d'étudiants suivant une formation dans l'enseignement supérieur. Les régions très productives sont également susceptibles d'afficher une culture entrepreneuriale bien développée, au sein de laquelle les liens entre la recherche effectuée dans les universités et l'activité d'innovation menée dans les entreprises sont étroits. Les auteurs ont également remarqué que les regroupements de haute technologie dans des domaines tels que les biotechnologies conféraient des avantages en termes de productivité grâce à l'accès commun à la connaissance et au capital qu'ils apportent. Les auteurs du rapport ont par ailleurs noté que l'une des caractéristiques des régions qui affichent une forte productivité est qu'elles sont bien reliées à tous les principaux moyens de transport, surtout aux aéroports internationaux, et qu'elles bénéficient d'un réseau de télécommunications moderne. On peut ainsi lire dans le rapport: "Le point commun semble être le potentiel à être relié aux différents acteurs économiques - tant dans le sens physique du terme, à travers de bons réseaux de transport et de communication que, d'une manière moins tangible, par le biais d'une vision commune aux parties prenantes régionales et d'une collaboration entre le monde universitaire et les entreprises." Les auteurs du rapport remarquent également que, si les disparités en matière de croissance de la productivité entre les différentes régions de l'UE et les pays en phase d'adhésion restent significatives, elles s'atténuent progressivement.