Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'interdiction totale du clonage humain à nouveau sur l'agenda des Nations Unies

Le Costa Rica, à la tête d'un groupe d'Etats membres des Nations Unies, devrait chercher à faire voter une interdiction immédiate de toutes les formes de clonage humain à l'occasion de la prochaine réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies, en décembre. Les pays oppos...

Le Costa Rica, à la tête d'un groupe d'Etats membres des Nations Unies, devrait chercher à faire voter une interdiction immédiate de toutes les formes de clonage humain à l'occasion de la prochaine réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies, en décembre. Les pays opposés aux plans visant à rendre illégal le clonage thérapeutique humain pensaient avoir obtenu un report de deux ans pour l'interdiction totale de ce procédé, suite à une victoire serrée de 80 votes contre 79 à la Commission juridique des NU, en novembre dernier. Toutefois, parmi les 15 pays qui se sont abstenus lors du vote, certains auraient été, d'après les rumeurs, contraints de s'exprimer en faveur d'une interdiction totale. Bruno Stagno, ambassadeur du Costa Rica aux NU, a déclaré au service Wired News: "Nous avons décidé d'appuyer la réouverture du dossier". Plusieurs scientifiques de renom, dont Ian Wilmut, le créateur de la brebis Dolly, s'opposent fermement à l'idée d'une interdiction du clonage thérapeutique humain. Ils estiment en effet que cette pratique permettra de redonner espoir à des millions de malades dans le monde qui pourront bénéficier de nouvelles avancées médicales.

Articles connexes