European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Actualités
Contenu archivé le 2023-02-27

Article available in the following languages:

L'intégration entre la recherche urbaine et la recherche sur l'aménagement du territoire sera essentielle aux travaux de recherche futurs, selon un responsable de la Commission

Le septième programme-cadre (7e PCRD) devra se concentrer sur une intégration accrue entre la recherche urbaine et la recherche sur l'aménagement du territoire, a déclaré Éric Ponthieu, chef de secteur à la direction 1 - Aspects politiques de la recherche et développement dura...

Le septième programme-cadre (7e PCRD) devra se concentrer sur une intégration accrue entre la recherche urbaine et la recherche sur l'aménagement du territoire, a déclaré Éric Ponthieu, chef de secteur à la direction 1 - Aspects politiques de la recherche et développement durable - de la Commission européenne. S'exprimant lors de la conférence finale sur le projet SUPER (Sustainable Urban Planning and Economic (Re)development), qui a eu lieu à Bruxelles le 12 janvier dernier, M. Ponthieu a déploré le fait que la Commission n'ait pas accordé suffisamment d'attention à cette synergie dans le cadre du 5e et du 6e PCRD. Comme l'a expliqué M. Ponthieu, alors qu'une des actions clés du 5e PCRD était la "ville de demain et le patrimoine culturel", aucun programme de recherche urbaine n'était prévu au titre du 6e PCRD. Par contre, ce dernier a vu l'émergence d'une sous-priorité importante concernant l'aménagement durable du territoire. "Aujourd'hui, le 7e PCRD devra trouver les moyens d'intégrer la recherche urbaine et la recherche sur l'aménagement du territoire", a déclaré M. Ponthieu. Les projets devront être axés sur une gestion et une planification intégrées et faire appel à des cadres conceptuels. Il conviendra d'élaborer des stratégies de mise en œuvre des politiques de développement durable permettant aux pouvoirs locaux d'appliquer ces politiques sans difficulté." Selon M. Ponthieu, la recherche de demain devra également porter sur les problèmes émergents comme une croissance durable, le tourisme, l'environnement et la santé (en particulier des enfants), la vulnérabilité croissante des zones urbaines et côtières, les évolutions démographiques et la mondialisation. Les projets menés au titre du 7e PCRD devront également se concentrer davantage sur les questions économiques et prendre en compte les coûts externes, a ajouté M. Ponthieu. Les principaux paramètres à prendre en considération dans le cadre du 7e PCRD sont d'ordre politique, notamment le nouveau commissaire, qui conçoit rapidement des idées sur ce que devrait être le 7e PCRD, le débat sur les perspectives financières, l'étendue du soutien apporté par les États membres et les députés européens et les outils de mise en œuvre privilégiés, a expliqué M. Ponthieu. "Il convient encore d'assurer un vaste soutien des États membres en faveur de la recherche dans ces secteurs", a-t-il conclu.