Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

La France tente d'annuler la directive sur l'expérimentation animale

L'Eurogroupe pour le bien-être animal s'est déclaré "consterné" par un affront français à la directive européenne sur les cosmétiques interdisant l'expérimentation animale. En 2003, les membres du Parlement européen et du Conseil de ministres ont adopté un septième amendemen...

L'Eurogroupe pour le bien-être animal s'est déclaré "consterné" par un affront français à la directive européenne sur les cosmétiques interdisant l'expérimentation animale. En 2003, les membres du Parlement européen et du Conseil de ministres ont adopté un septième amendement à la directive sur les cosmétiques, interdisant une série d'actions tant au niveau de l'expérimentation que du marketing. La directive devait être transposée dans la législation nationale en septembre 2004. Mais la France a demandé à la Cour de justice des Communautés européennes l'annulation des plans relatifs à l'expérimentation et au marketing animal. L'affaire sera auditionnée le 18 janvier, et un jugement est attendu pour l'été. "Si le gouvernement français réussit dans son entreprise, cela signifie que des animaux continueront à être utilisés et tués pour de nouveaux produits cosmétiques", a déclaré le groupe. La directive sur les cosmétiques comprend une interdiction immédiate sur les nouveaux cosmétiques testés sur les animaux, pour laquelle des méthodes d'expérimentation alternatives ont été validées et adoptées au sein de l'UE; une interdiction en matière de marketing sur les nouveaux cosmétiques expérimentés sur des animaux à partir de 2009; et une interdiction complète de tous les tests pour les cosmétiques au sein de l'UE à partir de 2009.

Pays

France