Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'Irlande construit un nouveau centre de recherche sur les nanotechnologies

Le gouvernement irlandais a présenté dans les détails le futur premier centre irlandais de recherche spécifique. Le CRANN, le nouveau Centre de recherche sur les nanostructures adaptatives qui ouvrira ses portes début 2006, aura pour mission de "reculer les frontières des na...

Le gouvernement irlandais a présenté dans les détails le futur premier centre irlandais de recherche spécifique. Le CRANN, le nouveau Centre de recherche sur les nanostructures adaptatives qui ouvrira ses portes début 2006, aura pour mission de "reculer les frontières des nanosciences là où convergent physique, chimie et biologie." "Ce nouveau centre bénéficiera d'infrastructures de niveau mondial, hébergera les activités de plus de 150 scientifiques et disposera de laboratoires soumis à des vibrations très faibles [�] - pour pouvoir procéder à des mesures très sensibles de structures nanométriques - et de salles stériles à la pointe du progrès, où même les particules de poussière sont filtrées minutieusement pour permettre la fabrication de ces objets infimes à un degré de pureté élevé", a déclaré Micheál Martin, ministre irlandais en charge des entreprises, du commerce et de l'emploi. En tout, 60 millions d'euros ont été investis dans CRANN depuis 2001, onze millions étant consacrés à la construction de laboratoires spécialisés sans vibration. Ces laboratoires permettront de mettre au point des microscopes dotés de probes à pointes, qui serviront à illustrer la topographie et la chimie du nanomonde, a expliqué M. Martin, qui a ajouté que le matériel dernier cri disponible contribuera à former ou assembler des ensembles atomiques et moléculaires. La première phase du programme scientifique du CRANN portera sur la physique et la chimie des matériaux, y compris des biomolécules, qui peuvent être structurées à l'échelle nanométrique pour doter des appareillages de nouvelles fonctionnalités. Les quatre principaux secteur de recherche sont l'interface membrane/fluide, les nanostructures auto-assemblées, les contacts nanométriques et l'électronique de Spin. "En sa qualité de centre d'excellence, le CRANN s'efforcera d'attirer des scientifiques et des partenaires industriels de premier plan", a déclaré M. Martin. "Ce centre sera également une plate-forme idéale pour les chercheurs irlandais désireux de collaborer avec leurs collègues européens dans la mesure où le secteur des nanotechnologies devrait constituer un volet important du septième programme-cadre (7e PCRD) à venir", a-t-il ajouté. "La mise sur pied du CRANN à la fin de l'année prochaine permettra à l'Irlande de faire des nanotechnologies ce que les secteurs des logiciels et de l'industrie pharmaceutique sont devenus pour notre économie ces dernières décennies. C'est dans le nanomonde que des découvertes seront faites et des technologies développées, qui pourraient changer nos vies dans les prochaines décennies. L'objectif de l'Irlande consistant à se développer en tant qu'économie de la connaissance exige une position compétitive à l'échelle internationale dans ce secteur de la recherche", a conclu le ministre. Le CRANN est le théâtre d'une collaboration entre le Trinity College de Dublin, le University College de Dublin, le University College de Cork, la société INTEL et plusieurs entreprises irlandaises de haute technologie.

Pays

Irlande