Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un réseau européen propose un service d'alerte précoce en cas de risque environnemental pour la santé

Les résultats d'un projet financé par l'UE visant à avertir les personnes à risque de dangers environnementaux par le biais de plusieurs canaux de communication complémentaires affichent un potentiel remarquable et ont suscité un intérêt soutenu, selon Viviane Reding, commissa...

Les résultats d'un projet financé par l'UE visant à avertir les personnes à risque de dangers environnementaux par le biais de plusieurs canaux de communication complémentaires affichent un potentiel remarquable et ont suscité un intérêt soutenu, selon Viviane Reding, commissaire européenne en charge de la société de l'information et des médias. Présentant le projet lors d'une conférence de presse le 21 février dernier, Mme Reding a expliqué que les résultats du projet APNEE ont permis de soumettre une proposition au groupe de travail Tsunami de l'UE, qui sera présentée à l'occasion du Sommet mondial de la société de l'information prévu à Tunis au mois de novembre 2005. "Les résultats de ce projet ont été mis à l'essai et l'intérêt manifesté est très important", a déclaré la commissaire. "Nous avons étudié le potentiel des téléphones mobiles dans le cadre d'un scénario catastrophe. À présent, il nous faut travailler avec les autorités en charge de la réglementation et les opérateurs de téléphonie mobile et nous souhaitons un projet qui aille dans ce sens", a-telle ajouté. Financé au titre du cinquième programme-cadre (5e PCRD), le projet APNEE (Air pollution network for early warning and online information exchange in Europe) a conçu et évalué des services d'information modulables destinés aux citoyens européens. Ces services font appel à divers canaux d'information comme les messages SMS des téléphones mobiles et des ordinateurs de poche, le WAP (Wireless Application Protocol), l'internet et les services de signalisation électroniques afin d'avertir les citoyens en cas de risque environnemental pour la santé. Thomas Rose, coordinateur du projet et collaborateur de l'institut allemand Fraunhofer FIT, a expliqué que jusqu'à présent, la plupart des avertissements concernant des phénomènes environnementaux nuisibles ont été diffusés par les chaînes de radiotélévision. Pourtant, la radio ou la télévision touchent une audience plus large que la population réellement exposée. Les autorités nationales et régionales estiment qu'il est difficile de cibler la diffusion d'avertissements ou de conseils environnementaux spécifiques uniquement sur les citoyens vivant dans une région bien précise. "Avec notre système", a expliqué le Dr Rose, "les personnes affectées recevront un bref message d'avertissement précoce par SMS. Ensuite, elles pourront demander de plus amples informations via la fonction WAP de leur appareil mobile et obtenir enfin des informations détaillées dès qu'ils auront accès à l'internet". "Le projet APNEE s'est penché sur l'efficacité des canaux de communication disponibles, notamment le canal le plus efficace dans certaines situations et la meilleure manière de présenter l'information, compte tenu du facteur de diversité régionale et culturelle", a déclaré le Dr Rose. Il a ensuite customisé les services en fonction de la nature de l'information, de la localisation de l'utilisateur et de l'ensemble de canaux de communication disponibles. Les services peuvent être customisés et adaptés aux préférences des utilisateurs, par exemple dans le cas de risques sanitaires individuels ou d'allergies. Un modèle de "collaboration intersectorielle" a été mis en place afin de garantir que dans chaque région couverte par le projet APNEE, une autorité agréée fournisse les informations sur la pollution atmosphérique; les instituts de recherche et les universités prennent en charge des modèles permettant de prédire la pollution atmosphérique; les partenaires technologies fournissent les portails web et WAP et les interfaces des systèmes de signalisation; les opérateurs de téléphonie mobile et les fournisseurs d'information en ligne intègrent la solution APNEE à leurs portails et les sociétés de télécommunications diffusent les messages par SMS, MMS et WAP, ainsi que via les téléphones intelligents et les ordinateurs de poche. La migration de la plate-forme de diffusion conçue par APNEE à d'autres domaines d'application nécessitant la transmission d'informations en temps opportun et ciblées sur une région constituera logiquement la prochaine phase, a conclu le Dr Rose. Ce savoir-faire concernant l'endroit et le moment auxquels il convient d'exploiter les canaux d'information disponibles pourrait servir à avertir les gens de catastrophes naturelles ou causées par l'homme comme les feux de forêt et les risques d'inondation, ou encore à leur fournir des consignes appropriées et des conseils sur la façon dont il convient de réagir.