Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

L’exploitation des ferries électriques de nouvelle génération sera moins onéreuse grâce à une conception plus efficace

Les ferries sont un moyen de transport indispensable, mais ils sont également de grands émetteurs d’oxydes d’azote et de particules, leur ballast peut polluer et les remous qu’ils déclenchent provoquent une érosion qui limite leur utilisation dans les zones sensibles. Le projet européen Green Fast Ferry apporte des solutions.

Transports et Mobilité

Les ferries sont des moyens de transport irremplaçables dans de nombreux endroits d’Europe et il faut donc faire de ces bateaux pollueurs et consommateurs de diesel des moyens de transport plus propres et plus efficaces. Les progrès technologiques sont axés sur la réduction des émissions d’oxyde d’azote (NOx) et de particules (PM) qui représentent un risque grave pour la santé des personnes vivant en milieu urbain, et sur les mesures d’efficacité énergétique. Le méthanol, le gaz et les propulsions électriques sont les alternatives actuellement en place pour atteindre les objectifs en matière d’émissions. Le projet Green Fast Ferry (GFF), soutenu par l’UE, a favorisé ces dernières. Il a mis au point un engin de transport de passagers à grande vitesse entièrement électrique, qui sera le seul ferry zéro émission du marché à offrir les mêmes performances que les navettes diesel à grande vitesse. Leurs ferries peuvent atteindre les 30 nœuds (55 km/h) en vitesse de croisière et ont une autonomie étendue (trajets de 26 km en 30 min). Le temps de charge a freiné l’adoption des ferries électriques et GFF a réussi à surmonter cet obstacle. «Une recharge rapide au port prend désormais moins de 15 minutes», déclare M. Hans Thornell, responsable du projet GFF. GFF repose sur une technologie brevetée: l’Air Supported Vessel (ASV) repose sur un coussin d’air comprimé passant sous sa coque et réduisant sa consommation d’énergie de 40 %. «Nos ferries peuvent remplacer les navettes diesel existantes et peuvent être utilisés dans des eaux intérieures ou abritées, où les ferries conventionnels ne sont pas autorisés à naviguer en raison de l’érosion côtière. Les vagues de sillage de Green Fast Ferry sont considérablement réduites et constituent donc un potentiel de marché énorme pour les voies navigables intérieures, les archipels et les voies navigables urbaines. C’est comme une Tesla sur l’eau», annonce-t-il fièrement. Le système de batterie LTO de 190 kWh a été installé au cours du projet BB Green, financé dans le cadre du 7e PC. BB Green est maintenant une marque reconnue par l’industrie. Un test d’endurance de 500 heures a été consacré à la variation de la tension des cellules et à une utilisation efficace de l’énergie. Les batteries se sont avérées extrêmement efficaces. «La batterie a été utilisée avec un état de charge compris entre 5 % et 95 % et les 4 224 cellules ont affiché une tension de propagation de 0,6 %, bien que la fonction de balance des cellules ait été désactivée pendant quasiment la moitié du temps», explique M. Thornell. Le projet GFF a atteint ses objectifs principaux. «Le premier en disposant d’une spécification technique de navire prête à être envoyée à tout client potentiel avec un devis et un chantier naval sélectionné. Le deuxième objectif a été atteint en faisant connaitre les caractéristiques de Green Fast Ferry au travers d’interventions dans 25 conférences et 354 articles dans le monde entier et grâce à un grand nombre de visites de démonstration en direct avec des clients potentiels. Aujourd’hui, nous travaillons activement sur 12 opportunités commerciales, dont deux ont abouti à des offres concrètes.» La prochaine étape du projet consiste est une démonstration de faisabilité. «Même si les parties prenantes ont participé au prototype lors de tournées de démonstration, presque personne n’ose être le premier client. Nous devons mettre en service le premier BB Green nouvellement construit, ainsi que l’infrastructure de chargement», ajoute M. Thornell.

Mots‑clés

GFF, Green Fast Ferry, ferries électriques, émissions

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application