Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Nouvelle société belgo-finlandaise fondée sur la technologie de production de produits pharmaceutiques à partir de plantes

S'appuyant sur leur technologie unique qui permet d'augmenter la production de produits pharmaceutiques à partir de cellules végétales, des scientifiques de Belgique et de Finlande se sont unis pour créer leur propre société. Environ 25 pour cent des produits pharmaceutiques...

S'appuyant sur leur technologie unique qui permet d'augmenter la production de produits pharmaceutiques à partir de cellules végétales, des scientifiques de Belgique et de Finlande se sont unis pour créer leur propre société. Environ 25 pour cent des produits pharmaceutiques sont aujourd'hui fabriqués à partir de plantes, ce qui représente à l'échelle mondiale un chiffre d'affaires de 33 milliards d'euros. Les plantes sont dès lors essentielles pour le traitement de nombreuses maladies. Toutefois, la production de produits pharmaceutiques à partir de plantes est très lente et très faible en quantité. Dans les années 80, des scientifiques ont essayé d'améliorer la production en portant leur attention sur les cellules végétales. L'on sait que les cellules végétales produisent les mêmes substances que les plantes, mais beaucoup plus rapidement. Toutefois, les cellules végétales connaissent également certaines limites. La production de métabolites secondaires - la substance pharmaceutique fabriquée par un processus métabolique - est limitée, mais très importante du point de vue médical. L'équipe de scientifiques de l'Institut interuniversitaire de biotechnologie des Flandres (VIB) et le Centre de recherche technique de Finlande (VTT) ont développé une technologie qui permet d'accroître la production de ces métabolites secondaires d'une façon hautement ciblée, réduisant ainsi le temps de production. "En modifiant l'ADN des cellules végétales, [les scientifiques] ont augmenté la production de certains produits et arrêté la production d'autres. Leur technologie permet également d'introduire des combinaisons de gènes d'autres plantes dans des cultures de cellules végétales et de générer ainsi de nouveaux métabolites secondaires", peut-on lire dans une déclaration conjointe sur les travaux de recherche. La technologie permet dès lors d'augmenter la production de métabolites secondaires tout permettant de produire de nouveaux métabolites secondaires. Les chercheurs ont déjà mis à jour le profil génétique de la pervenche de Madagascar, la source naturelle d'un médicament utilisé pour le traitement du cancer. Les équipes belge et finlandaise ont à présent créé une société - SoluCel Ltd - pour développer davantage cette technologie. "Solu" signifie "cellule" en finlandais.

Pays

Belgique, Finlande