Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Aspirez et buvez!

La création de l'inventeur danois Torben Vestergaard Frandsen permettant de produire à faible coût de l'eau potable vient d'être commercialisée sous le nom de Lifestraw. La Lifestraw, littéralement "paille de vie", est un tube en plastique de 30 cm de long et d'environ 3 cm ...

La création de l'inventeur danois Torben Vestergaard Frandsen permettant de produire à faible coût de l'eau potable vient d'être commercialisée sous le nom de Lifestraw. La Lifestraw, littéralement "paille de vie", est un tube en plastique de 30 cm de long et d'environ 3 cm de diamètre qui filtre et traite l'eau, éliminant ainsi bactéries et impuretés pour produire de l'eau potable. Le système ne garantit pas un approvisionnement permanent en eau purifiée, mais environ 700 litres, ce qui représente approximativement la consommation semestrielle d'un adulte moyen et annuelle d'un enfant. Conçu pour être simple d'utilisation, le dispositif ne contient par conséquent aucune pièce amovible. L'eau entre à travers un filtre très fin, qui empêche la contamination, et passe ensuite à travers deux chambres, chacune contenant un filtre en résine distinct - l'un à base d'iode, l'autre à base de carbone actif. "En fait, il suffit d'aspirer l'eau", a expliqué à la BBC Alan Mortensen, directeur commercial de Public Health Water-Bourne Disease Control, qui fabrique la LifeStraw. "Il suffit d'aspirer quelques fois pour que l'eau passe à travers tous les filtres", a-t-il précisé. Le dispositif étant dépourvu de pièces amovibles, l'aspiration fournit l'énergie requise pour son fonctionnement. Lors de tests avec des bactéries communes, telle que la shigelle, la salmonelle, l'entérocoque et le staphylocoque doré - tous des contaminants courants de l'eau qui peuvent être responsables de la dysenterie -, le dispositif a éliminé, lors du test le moins performant, 99,92 pour cent des contaminants. Des tests sont actuellement en cours pour déterminer si le dispositif est également efficace pour éliminer la bactérie responsable de la poliomyélite. La paille est si efficace que le site web de la société suggère qu'elle pourrait être utilisée pour boire de l'eau saline, tout en garantissant une durée d'efficacité de trois mois maximum. A la question de savoir si elle pourrait être utilisée pour boire de l'eau de la Tamise, M. Mortensen a répondu que même dans les cas d'eau les plus insalubres, "vous obtiendrez sans conteste une eau sans bactéries, bien qu'il pourrait subsister un petit goût d'algues." Le dispositif a déjà remporté le prix international du design "Index 2005" et vient d'entrer dans sa phase de production.

Pays

Suisse, Danemark