Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Retour des cerveaux: le plan d'action reste d'actualité, déclare le gouvernement italien sortant

Le gouvernement italien sortant a démenti les rumeurs selon lesquelles il bloquait le financement d'un plan d'action national destiné à favoriser le retour d'éminents chercheurs et scientifiques du pays partis à l'étranger. Le 10 mai, le quotidien romain La Repubblica faisait...

Le gouvernement italien sortant a démenti les rumeurs selon lesquelles il bloquait le financement d'un plan d'action national destiné à favoriser le retour d'éminents chercheurs et scientifiques du pays partis à l'étranger. Le 10 mai, le quotidien romain La Repubblica faisait état d'une décision prise en mars dernier par le gouvernement sortant visant à introduire des modifications dans le budget 2006, et reportant par la même occasion les dotations budgétaires à 2007. Le plan d'action, lancé en 2001, a débloqué des fonds supplémentaires à destination des universités italiennes, afin de leur permettre de proposer des contrats à court terme, entre six mois et trois ans, à des chercheurs et scientifiques italiens et étrangers désirant travailler dans leurs institutions. Depuis son introduction, 466 chercheurs et professeurs au total, dont cinquante pour cent étaient des scientifiques italiens revenus dans leur patrie, ont pu bénéficier de ces mesures. La ministre sortante de l'éducation, des universités et de la recherche, Letizia Moratti, a publié un communiqué officiel démentant les articles parus dans le journal précité. Selon elle, les discussions budgétaires ont au contraire confirmé la volonté du ministère de garantir des conditions de travail durables pour les chercheurs qui ont déjà travaillé sous différents contrats dans le cadre de ce plan d'action. Et d'ajouter que le ministère avait décidé d'allouer trois millions d'euros supplémentaires aux universités afin qu'elles puissent octroyer des bourses à 300 d'entre eux. Toujours en ce qui concerne l'Italie, le Premier ministre Romano Prodi a été officiellement chargé de former le prochain gouvernement. Toutefois, la nomination d'un ministre de l'éducation et de la recherche a été reportée jusqu'à la fin de cette année.

Pays

Italie