Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un projet européen sur la technologie de grille mise sur la source libre

Poursuivant son objectif de devenir l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique au monde, l'Europe s'efforce actuellement d'élaborer l'infrastructure requise pour alimenter la prochaine génération de technologies de grille. Les technologies de gril...

Poursuivant son objectif de devenir l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique au monde, l'Europe s'efforce actuellement d'élaborer l'infrastructure requise pour alimenter la prochaine génération de technologies de grille. Les technologies de grille relient des ordinateurs et des instruments scientifiques. Elles rassemblent ainsi au sein d'une même organisation «virtuelle» une multitude d'utilisateurs répartis à travers le monde et travaillant dans différentes entreprises. Les membres de cette organisation virtuelle peuvent ensuite partager leurs connaissances instantanément et consulter et enregistrer facilement leurs données communes. Au titre du sixième programme-cadre (6e PC), l'UE finance notamment un projet baptisé XtreemOS, qui a pour objectif de concevoir et de promouvoir un système d'exploitation à source libre qui supportera les organisations virtuelles. En tant que système d'exploitation, il pourrait être utilisé pour les ordinateurs personnels individuels et les groupes d'ordinateurs, ainsi que pour les dispositifs mobiles, qui auraient tous accès aux ressources de la grille. XtreemOS, qui utilise le célèbre logiciel à source libre Linux, souhaiterait offrir une alternative à son concurrent direct, l'outil américain Globus, afin de devenir le nouveau standard de facto dans cette technologie essentielle. D'après Christine Morin, coordinatrice du projet, «le système XtreemOS fournira une alternative à l'outil Globus, qui est actuellement le système le plus répandu pour la gestion de grilles informatiques malgré sa complexité». «Le projet XtreemOS devrait contribuer à renforcer la position de l'Europe dans la recherche sur les systèmes d'exploitation et de grille. Alors que le système d'exploitation Linux, le système Symbian pour la téléphonie mobile et le World Wide Web sont nés en Europe, les États-Unis détiennent aujourd'hui la suprématie dans ces domaines. Le projet XtreemOS devrait nous aider à rétablir l'équilibre», a-t-elle ajouté. Le projet, d'une durée de quatre ans, s'efforcera également de promouvoir le système XtreemOS pour les grilles à l'échelle internationale. Avec deux partenaires chinois impliqués dans le consortium, le projet porte un regard insistant sur l'Asie et son marché en expansion rapide.