Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Maximiser les ressources de calcul intensif en Europe avec GÉANT2

La vitesse de la recherche menée en collaboration sur la base du réseau européen de superordinateurs est aujourd'hui plus rapide que jamais grâce à un nouveau perfectionnement substantiel. Le projet DEISA (Distributed European Infrastructure for Supercomputing Applications),...

La vitesse de la recherche menée en collaboration sur la base du réseau européen de superordinateurs est aujourd'hui plus rapide que jamais grâce à un nouveau perfectionnement substantiel. Le projet DEISA (Distributed European Infrastructure for Supercomputing Applications), financé par l'UE, a multiplié par 10 ses vitesses de connectivité, atteignant 10 gigaoctets par seconde, par le biais du réseau paneuropéen pour la recherche et l'éducation GÉANT2. «L'objectif sous-jacent du projet DEISA consiste à permettre une découverte scientifique dans un large éventail de sciences et de technologies. En exploitant les connexions point à point que fournit GÉANT2, nous pouvons mettre en place un environnement de calcul intensif intégré à haute vitesse en Europe, qui nous permettra de partager les ressources de calcul massives qui sont nécessaires à l'efficacité et à la performance», a déclaré Victor Alessandrini, directeur de projet pour DEISA. Ce dernier perfectionnement assurera aux chercheurs la possibilité de tirer le meilleur parti de la puissance de traitement cumulée et de la vitesse de calcul des 200 téraflops de l'infrastructure de calcul intensif de DEISA. Cette contribution à l'avancée des sciences est primordiale étant donné que les demandes de ressources de calcul intensif ne cessent d'augmenter dans de nombreux domaines de la recherche scientifique. Avec 23 projets programmés pour 2007, l'on peut citer parmi les applications en cours SEISSOL (recherche sur les simulations sismiques), COMSIMM (étude des tendances actuelles et futures du climat), ICAROS (recherche sur l'ozone stratosphérique et le changement climatique), gyro3d (instabilité du plasma) et HELIUM (interactions rayonnement-matière). DEISA a pour objectif de donner accès à un pôle européen de ressources de calcul de haute performance (CHP) à la pointe du progrès pour les chercheurs scientifiques. Le «réseau privé» de liens point à point déployé par GÉANT2 devrait permettre aux chercheurs de jouir d'un accès plus rapide et plus efficace au système de fichiers partagés de DEISA, qui supporte lui-même des applications révolutionnaires des sciences informatiques. DEISA s'est assigné pour mission de créer un écosystème européen intégré de CHP d'ici à la fin de la décennie. En ce qui concerne GÉANT2, ce projet s'inscrit dans un effort conjoint visant à former le plus grand réseau pour la recherche et l'éducation jamais formé en Europe. Cofinancé par les réseaux nationaux pour la recherche et l'éducation d'Europe et la Commission européenne, son infrastructure s'étend sur 50 000 kilomètres, relie 34 pays sur le continent et dispose même de ramifications en Amérique du Nord et en Asie. Le projet est géré par DANTE, un fournisseur international de technologies réseaux pour la recherche et l'éducation. GÉANT2 et les réseaux nationaux partenaires relient à ce jour sept sites DEISA à travers l'Europe au moyen de longueurs d'onde de 10 gigaoctets par seconde, toutes gérées par un commutateur central. «L'environnement de calcul intensif de DEISA procurera une ressource essentielle à la communauté de la recherche européenne», a affirmé Hans Döbbeling, directeur général de DANTE. «Grâce aux connexions point à point de GÉANT2, DEISA permet à ses utilisateurs de maximiser l'usage des ressources européennes de calcul intensif.»

Articles connexes