Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le Royaume-Uni et les Pays-Bas lancent une étude sur l'adaptation au changement climatique

Le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont lancé une nouvelle étude qui permettra aux pays en développement de s'adapter au changement climatique. M. Bart Koenders, ministre néerlandais du développement, et M. Phil Woolas, ministre britannique de l'environnement, ont fait cette annonc...

Le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont lancé une nouvelle étude qui permettra aux pays en développement de s'adapter au changement climatique. M. Bart Koenders, ministre néerlandais du développement, et M. Phil Woolas, ministre britannique de l'environnement, ont fait cette annonce lors de la conférence de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui se tient actuellement à Bali (Indonésie). Il est largement admis que les pays les plus pauvres du globe figureront parmi les plus sévèrement touchés par le changement climatique. D'une durée de deux ans, l'étude sera dirigée par la Banque mondiale et a pour objectif d'aider les pays en développement à se préparer et à s'adapter au changement climatique. En ce sens, l'étude permettra aux gouvernements de ces pays de prendre en compte le changement climatique lors de l'élaboration de plans et d'objectifs de développement. L'initiative sera financée à hauteur de 4,4 millions d'euros. «Il est essentiel de s'adapter au changement climatique», a déclaré M. Woolas. «Tout nouvel accord de lutte contre le changement climatique devra inclure des mesures d'adaptation et d'atténuation. Nous devons également veiller à ce que les pays les moins à même de faire face aux impacts inévitables du changement climatique bénéficient d'une aide lors de la planification et de la gestion de ces impacts.» «Il n'y a plus de temps à perdre. Nous ne pouvons être plus clairs. Les coûts d'adaptation doivent être additionnels sur la base du principe du "pollueur-payeur"», a ajouté M. Koenders. Nicholas Stern, l'économiste dont le rapport a souligné à merveille les coûts économiques de l'inaction face au changement climatique, a salué la nouvelle étude. «Les pays en développement prennent de plus en plus conscience de la nécessité de s'adapter», a-t-il commenté. «Nous devons à présent commencer à réfléchir à ce qu'il en sera dans la pratique et aux moyens d'assurer que les plans de développement sont suffisamment élaborés et budgétisés pour réduire la pauvreté et renforcer la détermination de lutte contre le changement climatique. Cette étude permettra de fournir les outils et les connaissances nécessaires pour y parvenir.» «Le combat contre la pauvreté sera vain si les plans de développement ne prennent pas en compte les impacts potentiels sur le long terme du changement climatique», a déclaré M. Gareth Thomas, ministre britannique du commerce et du développement. «Plus un pays est développé, plus il sera en mesure de faire face aux catastrophes naturelles.?»

Pays

Pays-Bas, Royaume-Uni

Articles connexes