Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Tirer le meilleur parti des financements de l'UE dans la recherche en matière de santé

La finalisation récente de la base de données «Life Competence» marque un tournant décisif pour le partage des connaissances et l'exploitation des résultats de la recherche. Cette réalisation originale donne accès au public, en toute transparence, à la totalité des 680 projets...

La finalisation récente de la base de données «Life Competence» marque un tournant décisif pour le partage des connaissances et l'exploitation des résultats de la recherche. Cette réalisation originale donne accès au public, en toute transparence, à la totalité des 680 projets financés par l'UE dans le cadre de la thématique «Sciences de la vie et santé» du 6e PC. Cette base de données permet d'identifier les financements et les compétences des universités, des hôpitaux et des entreprises participant aux recherches sur la santé en Europe. En outre, elle rend plus visibles les partenaires de chaque projet, leur ouvrant de nouvelles opportunités de partenariats. L'ensemble de ces projets représente de la part de l'UE un financement de 2,4 milliards d'euros. Grâce à la base de données «Life Competence», le public dispose pour la première fois d'une vision réellement complète du financement de la recherche sur la santé par l'UE, de 2003 à 2006, au titre du sixième programme-cadre (6e PC). Cette base de données garantit également une transparence sans précédent sur les projets financés par l'UE et les institutions participant à ces projets. Selon des statistiques récentes, publiées par Eurobaromètre, 70% des européens sont intéressés par la recherche dans le domaine de la santé. Cette base de données constitue donc un outil précieux. Cependant, l'aspect le plus important de «Life Competence» est qu'elle renforce la compétitivité européenne et le partage des connaissances. En présentant tous les projets financés et leurs participants, elle devient la référence principale pour les entreprises, les universités et les ONG qui veulent connaître les recherches en cours et les acteurs impliqués. Et si l'un des projets éveille leur intérêt, elles pourront aisément prendre contact avec ses participants. Ce projet soutient l'objectif de l'UE consistant à accroître les opportunités de liaison entre les universitaires, les praticiens et les entreprises, tout spécialement avec les PME. Actuellement, la majorité des partenaires est issue du monde universitaire. Cependant, la participation des entreprises est essentielle si ces derniers souhaitent commercialiser les résultats de leurs recherches. C'est l'un des objectifs de cette base de données. «Life Competence» couvre tous les projets de recherche sur la santé qui ont été financés dans le cadre du 6e PC. Ce programme-cadre a consacré environ 2,4 milliards d'euros aux projets sur la santé et les sciences de la vie. Ce budget a été réparti entre plusieurs domaines de recherche, y compris des initiatives de coopération internationale avec des pays non européens. Environ la moitié des projets et du budget a été consacrée à des recherches spécifiques à certaines maladies. Au total, 123 projets ont été totalement dédiés au cancer, domaine qui a de loin reçu le soutien le plus important. Statistiquement parlant, ils représentent 18% de l'ensemble des projets et 22% du budget, soit 539 millions d'euros. Parmi les autres domaines, citons le VIH/sida, les cellules souches, le diabète, les diagnostics, les vaccins et la conception de médicaments. La base de données détaille également les différentes affectations du budget, et dans quelle mesure l'UE satisfait à ses objectifs de coopération internationale. Dans le contexte du 6e PC, environ 6% des partenaires sont originaires des 12 nouveaux États membres de l'UE, et 7% viennent des États associés à l'UE par des accords de coopération en sciences et technologies, qui impliquent leur contribution au budget du programme-cadre. Par ailleurs, 5% des partenaires des projets sur la santé viennent de pays non européens et autres que les États associés. Il s'agit essentiellement de la Chine, de la Russie, des États-Unis et de l'Afrique du Sud. La base de données «Life Competence» a été mise en oeuvre par AVEDAS AG (Allemagne), le Karolinska Institutet (Suède) et EuropaBio (Belgique). Le site propose un système de menus et de recherche simple d'emploi, qui permet de choisir par exemple des recherches très vastes en coopération internationale, dans un domaine thématique donné, ou pour un sujet précis.