Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le projet européen SMILES oeuvre à des économies en eau et en énergie pour le secteur de la blanchisserie

L'Union européenne poursuit fermement l'étude et la promotion de mesures visant à s'assurer un avenir plus vert. Dans ce contexte, elle soutient le projet SMILES (Sustainable Measures for Industrial Laundry Expansion Strategies: Smart Laundry-2015), dont l'objectif consiste à ...

L'Union européenne poursuit fermement l'étude et la promotion de mesures visant à s'assurer un avenir plus vert. Dans ce contexte, elle soutient le projet SMILES (Sustainable Measures for Industrial Laundry Expansion Strategies: Smart Laundry-2015), dont l'objectif consiste à développer et à lancer 16 nouvelles technologies durables, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, ainsi que la consommation d'énergie et d'eau, particulièrement dans le secteur de la blanchisserie industrielle. D'une durée de trois ans, ce projet est financé par l'UE à hauteur de 2,38 millions d'euros. Les partenaires du projet SMILES soulignent que les PME représentent 90% du secteur de la blanchisserie industrielle dans l'Europe des 27. Ce secteur emploie près de 170 000 personnes, mais il consomme surtout 42 millions de mètres cube d'eau et 60 petajoules (PJ) chaque année. Mais ce n'est pas tout. Le traitement des eaux usées (soit près de 40 millions de m3) et le rejet de 3,8 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2), ne sont pas sans conséquences sur l'environnement. Les partenaires de SMILES pensent que l'on peut maîtriser ces problèmes en faisant appel à des composants recyclables et plus respectueux de l'environnement. Des partenaires du domaine de la recherche et de l'industrie originaires d'Allemagne, de Belgique, de Croatie, de France, des Pays-Bas, de Pologne et de Slovénie, ont mis en commun leurs ressources pour mettre au point et améliorer des technologies innovantes, afin de renforcer les performances du secteur de la blanchisserie en UE. Ces technologies déboucheront sur des applications pratiques, et seront associées pour réaliser des installations propres ainsi que pour développer les installations en place. Les partenaires du projet vont ainsi concevoir le «SMART Laundry-2015», un outil visant à réduire la consommation d'énergie et d'eau ainsi que les émissions de CO2, tout en améliorant l'hygiène des textiles. Les partenaires comptent évaluer les nouvelles technologies et pratiques dans le cadre d'installations pilotes, puis les intégrer dans un concept unifié. Un système parallèle de tests et de surveillance des innovations validera la demande courante en énergie et les économies potentielles des innovations futures. Les activités du projet sont réparties entre six axes de travail (Work Package ou WP): WP1 pour l'économie d'eau; WP2 pour les économies d'énergie et les rejets de CO2; WP3 pour la réduction des produits chimiques; WP4 pour l'amélioration de la qualité; WP5 pour l'intégration et la diffusion des résultats du projet; WP6 pour la gestion du projet. En se basant sur une pénétration totale du marché dans tous les États membres de l'UE d'ici 2015, la réduction de la consommation d'eau et d'énergie atteindra respectivement 30% et 45%, et les émissions de CO2 diminueront de 47%. Les nouvelles technologies du projet amélioreront les services de blanchisserie, favoriseront les textiles réutilisables et réduiront de 20% l'usage de produits jetables. Au cours de la prochaine décennie, SMILES se traduira par des économies d'environ 940 millions d'euros. Le projet s'accompagnera également d'initiatives de formation à destination des employés clés et du personnel, pour faciliter l'introduction de SMART Laundry-2015. Les informations et les résultats obtenus dans le cadre du projet seront communiqués aux PME, aux fournisseurs d'équipements spécialisés et aux associations nationales. La Commission européenne souligne que le projet SMILES est important pour aider la Communauté européenne à atteindre ses objectifs concernant un avenir plus vert, qu'il a clairement défini les problèmes scientifiques et technologiques, et qu'il s'appuie sur un bon équilibre en terme d'expertise. Le projet SMILES est coordonné par la Fédération belge de l'industrie textile. Il a débuté en septembre 2008 et prendra fin en 2011.

Articles connexes