Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un nouveau JRC pour la nouvelle décennie

Jusqu'en 2020, le Centre commun de recherche (JRC - Joint Research Centre) de la Commission européenne orientera ses activités sur la politique en offrant davantage d'options à ses principaux clients. En tant qu'organisme de recherche interne de l'UE, avec ses sept instituts s...

Jusqu'en 2020, le Centre commun de recherche (JRC - Joint Research Centre) de la Commission européenne orientera ses activités sur la politique en offrant davantage d'options à ses principaux clients. En tant qu'organisme de recherche interne de l'UE, avec ses sept instituts situés dans cinq pays, la stratégie du JRC pour la décennie à venir devrait renforcer davantage la politique et resserrer les liens de recherche au sein de la Commission européenne et avec d'autres clients. M. Roland Schenkel, directeur général du JRC, présentait récemment la stratégie dans le cadre du forum ESOF (Euro-Science Open Forum), qui a eu lieu en Italie. La stratégie a été développée après une longue consultation entre parties prenantes en 2009, dont 12 groupes de travail comprenant 150 scientifiques et membres du personnel administratif de tout le JRC. Les priorités représentent également une réponse aux recommandations faites au JRC par un panel d'évaluation indépendant mené par le précédent conseiller scientifique en chef britannique Sir David King. La nouvelle vision du JRC devrait constituer une option de confiance pour les politiques scientifiques au profit des décideurs politiques partout en UE et permettre de faire face aux défis sociétaux les plus importants. Cette approche est en phase avec le prochain programme-cadre de l'UE (le 8e PC) et la stratégie Europe 2020. Au titre de la stratégie 2010-2020, le centre de recherche concentrera ses efforts sur sept domaines thématiques correspondant aux principaux défis (les «grands défis») à l'échelle de l'UE: (1) Vers une économie ouverte et plus compétitive; (2) Le développement d'une société à faible émission de CO2; (3) La gestion durable des ressources naturelles; (4) La sécurité des denrées alimentaires et des produits de consommation; (5) La sûreté et la sécurité nucléaires; (6) la gestion de la sécurité et des situations de crise et (7) Les matériaux de référence et les mesures. En présentant la nouvelle stratégie, la commissaire européenne de la recherche, de l'innovation et des sciences Máire Geoghegan-Quinn déclarait: «Dans une économie en pleine globalisation confrontée à des défis sociétaux complexes et des progrès technologiques rapides, la Commission européenne a plus que jamais besoin des services d'une organisation de recherche de classe mondiale capable de s'adapter et de proposer des solutions intégrées.» En plus du soutien scientifique et technique de haut niveau qu'il propose, le JRC vise à ajouter des capacités prospectives qui permettront de mieux anticiper les questions sociales, économiques, environnementales, techniques ou scientifiques susceptibles de devenir importantes dans le futur pour l'élaboration des politiques de l'UE. La commissaire Geoghegan-Quinn expliquait que dans le cadre de la nouvelle stratégie, le JRC fera également office de radar en aidant la Commission à identifier les possibilités et les risques futurs. «Le JRC représente un atout important pour l'Europe et je tiens à ce que cela soit plus largement reconnu», ajoutait-elle. «Il est nécessaire pour la Commission que le JRC assure des activités internes de recherche au plus haut niveau, pour étayer ses prises de décisions politiques. La nouvelle stratégie améliorera la capacité d'analyse politique de la Commission et concentrera l'expertise nécessaire à la réalisation de l'objectif de prospérité durable et inclusive de l'Europe à l'horizon 2020», déclarait le commissaire. Le JRC a été créé par le Traité Euratom en 1957. Aujourd'hui, il s'agit d'une direction générale de la Commission européenne qui dispose d'un budget annuel d'environ 350 millions d'euros. Proche du processus d'élaboration des politiques de l'UE, le JRC sert l'intérêt commun des États membres de l'UE. Il emploie un total de 2750 personnes dans ses instituts de recherche qui sont situés dans 5 pays de l'UE. La stratégie sera révisée en 2013 et 2016.

Articles connexes