Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

DustCart: le robot éboueur

Depuis 2006, une équipe de chercheurs financée par l'UE travaille sur un projet portant sur le développement d'un robot qui, à la demande, collecterait nos ordures sans que nous n'ayons à lever le petit doigt … ou alors uniquement pour décrocher notre combiné et l'appeler. Ces...

Depuis 2006, une équipe de chercheurs financée par l'UE travaille sur un projet portant sur le développement d'un robot qui, à la demande, collecterait nos ordures sans que nous n'ayons à lever le petit doigt … ou alors uniquement pour décrocher notre combiné et l'appeler. Ces derniers mois, le robot prototype du projet, baptisé DustCart, a déjà offert ses services à près de 100 foyers dans le village de Peccioli, en Italie. Après une série de tests et de démonstrations, l'équipe de DUSTBOT («Networked and Cooperating Robots for Urban Hygiene») s'attend à ce que, dans un avenir proche, près de 100 000 DustCarts soient déployés en Europe. Le projet était financé à hauteur de 1,9 million d'euros au titre du domaine thématique «Technologies pour la société de l'information» (TSI) du sixième programme-cadre (6e PC). De la taille d'un être humain, DustCart est suffisamment intelligent pour se déplacer dans les rues et petites allées, détecter les obstacles sur son chemin (il évite les collisions avec les piétons en changeant de route), et arrive chez vous pour collecter vos ordures ménagères. DustCart est totalement autonome, mais des opérateurs humains le surveillent d'un centre de contrôle où ils reçoivent des images de caméras placées sur le robot et peuvent intervenir en cas d'urgence ou de problème technique que le robot ne saurait résoudre seul. Les experts de neuf instituts européens de l'équipe DUSTBOT sont parvenus à concevoir, développer et tester un système qui contribuera à la propreté des environnements urbains en Europe et améliorera la vie des citoyens européens, notamment celle des personnes âgées et handicapées. Le robot fait partie d'une nouvelle génération de machines ultramodernes financées par l'UE et conçues pour réaliser des tâches quotidiennes qui peuvent se révéler difficiles pour certaines personnes. Le coordinateur du projet, le professeur Paolo Dario de la Scuola Superiore Sant'Anna (SSSA) en Italie, expliquait: «Nous avons sélectionné les meilleurs composants robotiques les plus avancés pour construire DustCart, qui résout un réel problème pour les autorités responsables de la collecte des ordures partout en Europe». Plus récemment, l'équipe a réalisé neuf démonstrations dans plusieurs villes européennes, au Japon et en Corée du Sud. Le professeur Dario expliquait qu'au cours des quatre dernières années, son équipe et lui ont pu rassembler plusieurs informations importantes sur la performance du système et sa sûreté. Il ajoutait que les tests dans le monde réel menés à Peccioli constituent une excellente opportunité d'évaluer l'un des éléments les plus importants du projet: la satisfaction des clients. «Plusieurs municipalités intéressées nous ont contacté, mais les investisseurs doivent savoir qu'il existe un marché crédible pour le système et que les résidents approuveront cette nouvelle approche.» Bien que le projet se soit achevé en décembre 2009, SSSA et deux autres partenaires de projet ont investi leur temps et leurs ressources pour approfondir ces résultats en gardant à l'esprit une perspective commerciale dans un avenir proche. «Nous avons discuté avec de nombreux investisseurs potentiels et pourrions investir plusieurs millions d'euros, mais nous devons tout d'abord procéder à davantage d'évaluations. Si les tests sont satisfaisants, nous oeuvrerons immédiatement à rassembler les fonds et espérons commencer à développer un système commercial d'ici fin 2010», ajoutait le professeur Dario. Selon lui, les coûts de fonctionnement des DustCarts seront équivalents au système actuel de collecte des ordures ménagères et de collecte sélective en porte-à-porte. L'équipe pense également que l'approche du système d'une collecte des ordures à la demande est, en termes économique et environnemental, plus attrayante.

Articles connexes