Skip to main content

Article Category

Entretien

Article available in the folowing languages:

SMILING offre une satisfaction

Des chercheurs en Europe poursuivent leur lutte contre les déficiences liées à l'âge et en faveur de l'inclusion sociale. Des experts du projet SMILING («Self mobility improvement in the elderly by counteracting falls»), soutenu à hauteur de 2,25 millions d'euros au titre du s...

Des chercheurs en Europe poursuivent leur lutte contre les déficiences liées à l'âge et en faveur de l'inclusion sociale. Des experts du projet SMILING («Self mobility improvement in the elderly by counteracting falls»), soutenu à hauteur de 2,25 millions d'euros au titre du septième programme-cadre (7e PC), tentent de faire face aux blessures résultant de chutes chez les personnes âgées en les formant à marcher sur un sol irrégulier tout en réalisant une autre activité. Ainsi, ils ont créé une paire de chaussures commandées informatiquement qui simulent les changements de hauteur et d'inclinaison du sol sous les pieds de l'utilisateur durant de sa marche active. Les données actuelles montrent que 33% des personnes âgées de plus de 65 ans courent un risque plus élevé de faire une chute ou sont déjà tombés dans le passé. Les chutes entraînent des blessures physiques, mais provoquent également des traumatismes émotionnels et restreignent considérablement la mobilité de la personne en cause. Le meilleur moyen d'empêcher les chutes est de renforcer les capacités de mouvement, expliquent les partenaires de SMILING. La mobilité renforce le bien-être d'une personne, et lui permet de prendre part à plusieurs activités quotidiennes, comme entretenir ses relations avec les membres de sa famille et ses amis ou faire les magasins. Le consortium SMILING, constitué de 11 experts de 4 États membres de l'UE (Italie, Pays-Bas, Slovaquie et Royaume-Uni), en plus de l'Israël et de la Suisse, pense que son approche innovante forcera les utilisateurs «à résoudre les nouveaux problèmes moteurs en temps réel en induisant des environnements variables qui nécessite une réponse et une solution de la population ciblée». Les partenaires expliquent qu'un programme adapté aux besoins des individus enseigne aux utilisateurs à marcher avec des chaussures SMILING alors qu'ils réalisent d'autres tâches (notamment parler ou jouer au ballon). «Le cerveau est stimulé pour apprendre ou réapprendre de nouvelles stratégies afin de faciliter et de sécuriser les actions quotidiennes», explique la coordinatrice du projet, le Dr Fiorella Marcellini à CORDIS Actualités. «Le changement constant de position des commandes de la chaussure stimule à chaque pas un sol irrégulier et rend l'exercice encore plus unique et rigoureux.» Ce qui différencie SMILING des autres projets est son approche multidisciplinaire; SMILING encourage la reconstruction du processus de réhabilitation pour les personnes âgées à l'aide des technologies avancées et des nouvelles procédures de formation. «L'innovation scientifique du projet SMILING est basée sur la théorie du chaos et celles des systèmes dynamiques», explique le Dr Marcellini. «D'un point de vue technologique, le système est un excellent exemple dans le domaine mécatronique. Le système SMILING peut être utilisé dans des salles de sports et des centres de santé dans le but d'améliorer la démarche et l'équilibre des personnes âgées et d'éviter les chutes, mais également à domicile, à l'avenir.» Le coordinateur fait remarquer que l'intégration de composants de système innovants, ainsi que la validation de solutions proposées avec de véritables utilisateurs et des professionnels, représente un défi technologique important pour les partenaires de SMILING. Commentant le projet de commercialisation du projet, le Dr Marcellini explique: «Le système SMILING, tel qu'il est à l'heure actuelle, est prêt pour sa prochaine phase d'ingénierie de la valeur.» Les premiers résultats des validations cliniques ont offert aux concepteurs et développeurs un retour d'informations concret sur la fiabilité technique et ont apporté des idées sur le bien-fondé du concept, c'est-à-dire l'utilisation du système en tant que système de formation pour la prévention de chute. «Le principal produit développé et inclut dans le plan d'exploitation est le système SMILING-PRO, destiné aux thérapeutes, cliniciens, physiothérapeutes et professeurs de fitness pour les personnes âgées. Ainsi, les utilisateurs ciblés sont principalement des hôpitaux et cliniques gériatriques, ce qui, en Europe, signifie près de 30 000 clients potentiels ou des salles de sport pour personnes âgées, ce qui touche approximativement 68 000 clients potentiels.» Le consortium explique qu'à part les personnes âgées, les personnes qui pourraient en bénéficier sont les patients des centres de réhabilitation, les hôpitaux et maisons de retraite en Europe et à l'étranger. «Avec un vieillissement démographique important, l'on peut aisément dire que des ressources publiques importantes doivent être allouées à ces populations», commente le Dr Marcellini. «SMILING offre une solution simple, innovante et d'utilisation aisée, et par conséquent commercialement intéressante pour le secteur des soins de santé en terme d'économie des fonds publics», ajoute-elle. «Les autres bénéficiaires des résultats de SMILING seront les professionnels des soins de santé et les opérateurs, dans le secteur de la réhabilitation, en raison des programmes de formation et des solutions innovantes et hautement flexibles des TIC [technologies de l'information et de la communication]. Une mise en place d'un programme de prévention de chutes sera offert par la section de recherche du projet.» Le coordinateur fait remarquer que SMILING «est une bonne illustration du développement des futurs systèmes de TIC sur la mobilité et la réhabilitation pour le huitième programme-cadre (8e PC) et le programme conjoint d'assistance à l'autonomie à domicile, ainsi que pour le secteur de la réalité virtuelle dans les environnements de la recherche et des divertissements». Plusieurs projets à financement européen étudient la mobilité et la prévention de chutes chez les personnes âgées, mais SMILING offrira un retour d'informations considérable au monde de la recherche. En ce qui concerne l'avenir, «une ingénierie de la valeur se concentrera sur la réduction du poids et de la taille, l'application de principes de modularité pour le remplacement de composants et la réparation et accentuera davantage la fiabilité», explique la coordinatrice. Les partenaires du projet SMILING espère collaborer à l'avenir sur d'autres projets de recherche à l'échelle européenne.Pour de plus amples informations, consulter: Projet SMILING: http://www.smilingproject.eu Septième programme-cadre (7e PC): http://cordis.europa.eu/fp7/home_fr.html

Pays

Suisse, Israël, Italie, Pays-Bas, Slovaquie