CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

La rapidité, un critère important pendant la saison des amours

Dans le monde des oiseaux, les mâles les plus rapides parviennent-ils à convaincre leurs compagnes? D'après une nouvelle recherche du Royaume-Uni, il semblerait que ce soit le cas pour le lagopède alpin, le cousin de la gélinotte. Les chercheurs de l'université de Manchester o...

Dans le monde des oiseaux, les mâles les plus rapides parviennent-ils à convaincre leurs compagnes? D'après une nouvelle recherche du Royaume-Uni, il semblerait que ce soit le cas pour le lagopède alpin, le cousin de la gélinotte. Les chercheurs de l'université de Manchester ont découvert que les lagopèdes alpins mâles courent deux fois plus vite des femelles, les rendant plus efficaces et adéquats pour élever leurs petits et également de parfaits défenseurs de leur territoire. Présentée dans la revue de Proceedings of the Royal Society B, l'étude indique que la physiologie est un facteur déterminant dans la sélection sexuelle, plutôt que l'apparence physique, ce qui est généralement le cas. «Le rôle que joue la physiologie, à savoir les fonctions biologiques internes des organismes vivants dans la sélection sexuelle chez les oiseaux et les autres animaux, est encore peu compris», commente le Dr Jonathan Codd de la faculté de sciences de la vie de l'université de Manchester, responsable de l'étude. «Les lagopèdes femelles et mâles ont des comportements distincts pendant la saison de reproduction. Pendant les longs jours d'été au Svalbard, où la nuit ne tombe jamais, les lagopèdes mâles doivent constamment défendre leur territoire des mâles rivaux tout en restant actifs. Leur système locomoteur est constamment sollicité», ajoute-il. «Ainsi, les mâles courent plus vite que les femelles et malgré leur taille plus importante, sont plus efficaces et dépensent moins d'énergie. La course aérienne (lorsque les deux pattes n'ont aucun contact avec le sol) est d'ailleurs pratiquée par les mâles et impossible aux femelles.» Selon les chercheurs, un nombre d'oiseaux de cette espèce montrent des différences physiques entre les deux sexes. Dans la plupart des cas, les mâles sont plus grands que les femelles; mais pour certaines espèces, c'est le contraire. Mais très peu de travaux de recherche sur ces conséquences physiques ont été menés. L'équipe de Manchester s'est chargé de changer tout cela. Les chercheurs expliquent que la différence génétique chez les lagopèdes est plus ou moins subtile: d'un point de vue physique, les mâles sont un peu plus grands que les femelles et leur plumage diffère quelque peu. Mais les recherches ont montré des différences physiologiques considérables. Leurs données montrent que l'inégalité des sexes jouerait un rôle plus important dans les études zoologiques sur le règne animal dans les années à venir. Ils font remarquer que les apparences physiques des oiseaux mâles et femelles, ainsi que pour d'autres espèces du royaume animal, impactent profondément la sélection sexuelle. Le plumage des mâles est généralement plus coloré que celui des femelles, et les experts reconnaissent que ces couleurs flamboyantes sont importantes pendant la saison des amours. Les résultats de cette étude montrent que les attributs physiques sont un composant essentiel du succès des oiseaux mâles; en effet, la femelle choisit un mâle plus rapide capable de protéger un vaste territoire pendant plus longtemps. «L'étude montre qu'en plus de l'apparence physique, il existe des déterminants physiologiques dans le processus de sélection sexuelle, car les femelles semblent préférer les mâles capables de défendre leur territoire, ce qui dépend fortement de leur capacité à courir», explique le Dr Robert Nudds, co-auteur de l'étude. «Nous pensons maintenant étudier ces différences entre sexe plus en détails afin de mieux comprendre le comportement de reproduction des oiseaux.»Pour de plus amples informations, consulter: Université de Manchester: http://www.manchester.ac.uk/ Proceedings of the Royal Society B: http://rspb.royalsocietypublishing.org/