Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Soutenir l'électricité à l'aide de centrales électriques virtuelles

Les installations d'énergie renouvelable, telles que les parcs éoliens ou de panneaux solaires, plus connus sous le terme de productions décentralisées (PD) de petite envergure, ont émergé à travers le monde et sont en passe de devenir partie intégrante du circuit d'approvisio...

Les installations d'énergie renouvelable, telles que les parcs éoliens ou de panneaux solaires, plus connus sous le terme de productions décentralisées (PD) de petite envergure, ont émergé à travers le monde et sont en passe de devenir partie intégrante du circuit d'approvisionnement en électricité (à savoir, le réseau). Fournisseurs d'électricité et consommateurs s'attendent à un approvisionnement continu en électricité lorsqu'ils en on besoin, et cette demande et cet approvisionnement tous deux fluctuants sont considérés par beaucoup comme étant un obstacle à surmonter avant que l'énergie renouvelable ne se généralise. Des chercheurs de l'université de Southampton au Royaume-Uni ont mis au point une nouvelle méthode de formation de centrale électrique virtuelle afin de fournir une production en énergie renouvelable dans le pays. Les fournisseurs en électricité ont estimé leur production et de leur confiance en satisfaisant cette estimation afin de garantir la demande en énergie sans interruption. En se basant sur la confiance en les estimations, le réseau est capable de choisir le nombre approprié de générateurs conventionnels nécessaires pour produire et fournir l'énergie lorsque cela est nécessaire. Le réseau programme ses activités proportionnellement à la précision des estimations et au taux de confiance de ces estimations. Toutefois, l'incertitude sur les sources en énergie renouvelable empêche les petites PD individuelles d'exploiter au mieux le réseau, ou de participer au marché de l'électricité car elles sont souvent incapables de d'atteindre les objectifs fixés. Ainsi, les centrales électriques virtuelles (ou CEV) se révèlent être le moyen adéquat pour intégrer les petites PD au réseau. Elles sont formées par l'agrégation d'un grand nombre de PD, leur permettant d'atteindre une taille similaire aux centrales électriques conventionnelles, ainsi que même fiabilité d'alimentation. Dans leur étude, les chercheurs de l'université de Southampton ont soutenu la formation de ces «coopératives» de CEV à l'aide de systèmes logiciels intelligents et multi-agent. Plus particulièrement, ils ont conçu un mécanisme de paiement qui encourage les petites PD à rejoindre les coopératives de CEV dotées d'une grande production globale. Le Dr Valentin Robu, du groupe University's Agents, Interaction and Complexity Research Group, affirmait: «Un grand débat est en cours quant à la façon d'intégrer un grand nombre de petites sources renouvelables au réseau de façon plus efficace et plus rentable, étant donné que les tarifs actuels, qui ne récompensent que la production, sont chers et inefficaces. Les coopératives de CEV qui produisent une plus grande quantité et, notamment, peuvent combler les erreurs de prévisions, représentent une solution prometteuse qui ne nécessite pas d'infrastructure supplémentaire chère, mais uniquement des motivations intelligentes.» Grâce à l'utilisation d'une technique mathématique de statistiques (la règle de notation ou la mesure de performance d'une entité, qu'il s'agisse d'une personne ou d'une machine, qui prend des décisions de manière répétée dans l'incertitude), les agents logiciels intelligents, représentant les productions décentralisées individuelles, sont stimulés afin d'en recueillir des estimations précises de leur production d'électricité. Les chercheurs ont conçu un mécanisme de paiement basé sur ce système de statistiques qui motive la provision de prévisions précises des CCEV, et ainsi, des membres de productions décentralisées. Ils espèrent que cela aidera à la planification d'approvisionnement sur le réseau. «Les règles de notation associées aux propriétés de motivation spécifiques ont longtemps été utilisées pour la conception de mécanismes de paiement qui permet aux agents de rapporter les meilleures prévisions de probabilité», déclarait le Dr Robu. «Nous montrons que notre mécanisme stimule de vraies petites productions décentralisées pour former des CCEV, et est plus performant que l'état actuel du mécanisme de paiement mis au point pour ce problème.»Pour de plus amples informations, consulter: Université de Southampton: http://www.southampton.ac.uk/ Cooperative virtual power plant formation using scoring rules: http://eprints.soton.ac.uk/337074/