Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Automatiser les processus de production en Europe en seulement 24 heures

L'automatisation des installations de production peut améliorer leur efficacité et la sécurité des postes de travail, cependant les coûts sont parfois prohibitifs. Après de longues réflexion sur les coûts liés aux arrêts de production et à la mise en place d'une technologie ro...

L'automatisation des installations de production peut améliorer leur efficacité et la sécurité des postes de travail, cependant les coûts sont parfois prohibitifs. Après de longues réflexion sur les coûts liés aux arrêts de production et à la mise en place d'une technologie robotisée onéreuse, les directeurs d'usine optent souvent pour l'option la plus sûre: continuer comme avant. Bien que compréhensibles, de telles décisions freinent l'industrie européenne à une période critique de difficulté économique et de concurrence internationale croissante. C'est pourquoi un important projet financé par l'UE a été lancé récemment, dans le but de démontrer que la robotique n'est pas obligatoirement synonyme de durée et de coûts élevés. L'objectif du projet FACTORY-IN-A-DAY est de réduire le temps d'installation, et les coûts liés à l'installation, de quelques mois à une seule journée. Dans le cadre du plan de relance économique de la Commission, le projet aidera les entreprises manufacturières européennes à s'adapter à la concurrence mondiale par l'amélioration de sa base technologique dans de nombreux secteurs. Le projet effectuera concrètement les réalisations suivantes. Avant d'introduire un équipement robotisé dans une PME, un intégrateur de systèmes analysera les étapes du processus que l'équipement robotisé pourra prendre en charge. Dans la plupart des cas, le robot pourra effectuer les travaux répétitifs, alors que les employés humains réaliseront des tâches plus flexibles et précises et s'occuperont de résoudre les problèmes. De nouveaux bras standardisés, des plateformes mobiles ainsi que des poignées seront combinées à des pièces sur mesure imprimées en 3D, pouvant être conçues en quelques heures à partir de nouveaux modèles de conception. Ces opérations permettront aux entreprises de réduire considérablement les temps nécessaires à l'automatisation et à la mise en oeuvre. Des routines d'auto-calibration et un nouveau cadre logiciel permettront, en outre, d'interconnecter aisément les composants du système robotisé et les machines existantes. Ce dernier sera relié au logiciel des machines par un système logiciel indépendant et pourra apprendre à effectuer des tâches telles que la saisie précise d'un objet. Pour des applications très spécifiques comme, par exemple, la finition et l'assemblage de moules, un ensemble de nouvelles compétences d'apprentissage ou applications permettra l'apprentissage rapide de tâches de production. Ces robots seront capables de collaborer en toute sécurité avec les humains dans un espace de travail partagé grâce à des bras de robot sûrs, dotés d'un système d'évitement d'obstacles dynamique, obtenu par de nouveaux algorithmes de détection de proximité et de re-planification en ligne de trajectoires. Les robots pourront, grâce à la réalité augmentée, prévoir leurs mouvements afin d'en informer les travailleurs. Ces équipes hybrides hommes-robot seront évaluées à travers la réalisation de travaux de production à cycle réduit. Enfin, fait essentiel, le nouveau système robotique FACTORY-IN-A-DAY est flexible, ouvert à la location et peu onéreux et peut être mis en place en seulement 24 heures. Le consortium estime que cette technologie possède un énorme potentiel. De nombreuses tâches répétitives des chaînes de production sont toujours effectuées manuellement, qu'il s'agisse du conditionnement et du contrôle de la qualité de fruits ou du remplissage de machines de peinture au pistolet. La raison en est principalement le manque de processus automatisés pouvant effectuer ces tâches aussi bien et aussi efficacement qu'un travailleur humain. De nombreuses PME se passent en Europe de la technologie robotique avancée, ce que le projet FACTORY-IN-A-DAY vise à changer. Le projet de quatre ans est doté d'un budget de 11 millions d'euros, dont 7,9 millions financés par l'UE dans le cadre du programme du 7e PC, «Usine du futur». Le consortium international est composé de 16 partenaires et est coordonné par l'université de technologie de Delft (TU Delft). Le projet a débuté le 8 octobre 2013. Pour plus d'informations, veuillez consulter: FACTORY-IN-A-DAY http://www.factory-in-a-day.eu/ Fiche d'informations du projet:

Pays

Pays-Bas