Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des projets de modernisation de quartiers conçus en l’espace d’une journée

Les projets de modernisation font intervenir tout un éventail de parties prenantes qui sont amenées à travailler main dans la main. Cependant, le fait qu’elles aient recours à des outils et des concepts de planification différents complique la communication entre ces dernières. Grâce à la plateforme OptEEmAL, ces différents acteurs ont désormais la possibilité de rassembler leurs données en un seul et même endroit et de déterminer le scénario optimal de modernisation pour un quartier entier de la ville et ce, en l’espace d’une journée.

Technologies industrielles
Énergie

La conception de projets de modernisation énergétique pour les bâtiments existants est une démarche complexe. Les travaux de rénovation sont des processus de longue haleine qui pâtissent d’une fragmentation inutile en plus de susciter de nombreuses incertitudes. Cet état de fait empêche le parc immobilier de devenir plus durable et de contribuer aux objectifs ambitieux de l’UE visant à réduire les émissions de 40 % à l’horizon 2030. C’est pourquoi de nouvelles solutions qui facilitent la collaboration et améliorent l’ensemble du processus s’avèrent nécessaires. Prenant acte de ces défis, le projet OptEEmAL, financé par l’UE, a créé une puissante plateforme de collaboration qui permet aux parties prenantes de créer une conception intégrée et systémique pour leurs projets de modernisation. Ce nouvel outil intelligent les aide à choisir la meilleure solution de modernisation en termes d’efficacité énergétique et de coût, ce qui permet de réduire le temps de conception de plusieurs semaines à moins de 24 heures.

Lutter contre la fragmentation du marché

Les progrès réalisés dans le secteur de la modernisation des bâtiments dans l’UE sont lents et demeurent fragmentés. Le taux de rénovation est actuellement estimé à 1,5 % par an. La fragmentation du marché de la modernisation se fait l’écho de la mauvaise de communication entre les différentes parties qui contribuent à un projet. «Gérer les besoins de différentes parties prenantes, aux intérêts souvent contradictoires, est essentiel pour faire évoluer le parc immobilier existant vers les normes relatives à une faible consommation énergétique. La transition vers une approche de réalisation de projet intégrée (RPI) est un paradigme majeur pour la façon dont les projets peuvent être réalisés dans le secteur du bâtiment», fait remarquer Miguel Ángel García-Fuentes, responsable du développement commercial au Centre technologique Cartif, en Espagne. Intégrant la RPI, la plateforme OptEEmAL jette les bases d’une vaste collaboration entre les parties prenantes. En associant l’ensemble des parties prenantes dans toutes les étapes du projet, elle permet d’éviter les conflits les plus courants, favorise le partage des connaissances et réduit le temps et les ressources nécessaires. L’approche RPI est appliquée au cours des premières étapes du projet pendant les phases de conceptualisation, de définition des critères et de conception. Un autre outil clé à l’appui de ce nouveau niveau de collaboration est la modélisation des informations du bâtiment (BIM). La connexion de la plateforme OptEEmAL aux outils BIM ou CityGML existants permet aux parties prenantes de générer, de gérer et de partager des données de projet en toute facilité, tout en ayant accès à davantage de ressources et à un éventail de compétences plus large.

OptEEmAL – la solution optimale

Saisir et représenter la réalité de la chaîne de valeur de la modernisation était une pierre angulaire d’OptEEmAL. Une fois que les utilisateurs ont inséré toutes les données requises, y compris les modèles BIM et CityGML, OptEEmAL les transforme pour évaluer les conditions actuelles et les scénarios de modernisation proposés. Le problème rencontré est conçu comme un ensemble de modèles de données qui représentent les performances du quartier en termes énergétiques, économiques, environnementaux et de confort. Les modèles contiennent également des informations sur les systèmes énergétiques des habitants, les conditions limites ou les cibles souhaitées. Une fois les modèles de base générés, OptEEmAL propose automatiquement une série de scénarios de modernisation possibles en combinant les mesures d’économie d’énergie du catalogue qui les représente. Enfin, les utilisateurs reçoivent les scénarios les plus pertinents en fonction des critères de priorité définis. «Le niveau d’automatisation qu’offre OptEEmAL dépasse celui des outils à la pointe de la technologie. Jusqu’à présent, l’évaluation des scénarios possibles prenait beaucoup de temps. Par ailleurs, les différents outils utilisés pour simuler les scénarios de modernisation ont exigé la création de modèles spécifiques en raison du manque d’interopérabilité. De plus, le manque d’informations sur certaines technologies a suscité des incertitudes grandissantes tout au long du processus et a entravé les investissements de modernisation», fait remarquer M. García-Fuentes. Et M. García-Fuentes de conclure qu’«OptEEmAL rend les travaux de modernisation plus faciles et plus rentables pour tous les acteurs qui y sont associés, permettant de réaliser des économies à hauteur d’au moins 19 % des coûts liés à la modernisation».

Mots‑clés

OptEEmAL, modernisation, parties prenantes, réalisation de projet intégrée (RPI), modélisation des informations du bâtiment (BIM), quartier, mesures d’économie d’énergie

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application