Skip to main content

Cultural Narratives of Crisis and Renewal

Article Category

Article available in the folowing languages:

La production culturelle d’Europe et d’Amérique latine en temps de crise: imaginer d’autres réalités

Un projet financé par l’UE fait la lumière sur le rôle de la production culturelle, pas simplement en terme de récits cohésifs en temps de crise, mais en tant qu’espace de création d’imaginaires alternatifs pour un renouveau social.

Société

Le Dr Jorge L. Catalá-Carrasco, l’un des coordinateurs du projet, explique: «L’objectif global de CRIC était d’utiliser des études littéraires, l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, des études de films et des études visuelles afin d’analyser les processus de la production culturelle autour des notions de crise et de renouveau». Cela est particulièrement important, car la crise et le renouveau sont perçus comme deux concepts inextricablement liés dans nos sociétés. Réussites du projet CRIC a apporté des explications sur la nature des crises cycliques au sein du modèle néolibéral en Europe et en Amérique latine depuis les années 70 jusqu’en 2008, en s’intéressant à la financiarisation de la vie sociale et des changements au sein des relations genrées, ethniques et intergénérationnelles établies. «Nous avons également organisé trois conférences internationales, deux expositions artistiques et deux écoles d’hiver, et publié 70 publications scientifiques regroupant des livres, des documentaires et des articles de journaux», indique la Dre Patricia Oliart, coordinatrice du projet. Le projet CRIC, impliquant quatre universités en Europe et quatre en Amérique latine, a effectué 96 % de l’ensemble de ses séjours de recherche (224 mois sur 232), mettant ainsi en relation 80 chercheurs voyageant de l’Europe en Amérique latine et inversement. «Il s’agissait d’une formidable initiative collaborative qui a généré un réseau très fourni en chercheurs», indique le Dr Catalá‑Carrasco. La Dre Oliart ajoute: «Nous nous sommes réjouis du fait que 10 doctorants aient entrepris leurs études, progressé dans leurs recherches ou achevé leurs thèses de doctorat au cours du projet CRIC». Rassembler des chercheurs «La communauté de chercheurs que nous avons construite après quatre ans de détachements à travers les continents et de nombreuses activités conjointes différentes est un aboutissement majeur de ce projet», indique le Dr Catalá‑Carrasco. Au début, ce projet a rassemblé deux réseaux séparés de chacun des coordinateurs du projet. Désormais, des liens et des collaborations se sont construits dans toutes les directions, développant à la fois les réseaux et les domaines de recherche sur lesquels les chercheurs travaillaient avant ce projet. Tous les chercheurs ont développé leur propre réseau dans les pays qu’ils ont visités, et pas seulement au sein des institutions impliquées dans l’action mais dans un environnement plus large. Cela a été énormément bénéfique pour la recherche, les réseaux et la production du projet. «Nous avons grandement apprécié l’opportunité de passer du temps dans des institutions académiques au Chili, au Pérou et en Argentine», ajoute la Dre Oliart. Le rôle que les universités jouent dans les sociétés d’Amérique latine s’étend bien au‑delà du royaume académique. «Les évènements organisés par nos soins tout au long du projet ont attiré beaucoup de monde et généré un intérêt et des répercussions que l’on ne rencontre pas souvent dans les contextes européens», rapporte le Dr Catalá‑Carrasco. Se pencher sur le projet La tâche de coordonner ce projet était très intense. Au final, 80 chercheurs étaient concernés par les détachements. «C’est pourquoi, même si nous avons fait en sorte de terminer la production des éléments livrables que nous avions prévus et bien plus, cette expérience a été tellement riche que nous avons encore du travail en attente à finir avant de passer à un autre projet», indique la Dre Oliart. Le travail à venir sera construit sur les partenariats consolidés par le projet au cours de ces quatre dernières années. Le Dr Catalá‑Carrasco termine en déclarant: «Il s’agit d’un programme très généreux». Outre la facilitation de la production et la diffusion de la nouvelle connaissance dans des domaines de recherche, cela leur a permis d’apprendre et de partager leur recherche avec un nouvel auditoire, d’impliquer des universitaires réputés dans leurs activités et de faire progresser leurs carrières individuelles. Une vidéo est disponible pour plus d’informations.

Mots‑clés

CRIC, crise et renouveau, production culturelle, Amérique latine, récit culturel, modèle néolibéral

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application