Skip to main content

Article Category

Magazine Research*eu

Article available in the folowing languages:

Enrayer le cancer du sang

Septembre étant le «mois de sensibilisation au cancer du sang», ce numéro du magazine research*eu consacré aux résultats met en avant ce groupe de maladies qui affecte le sang, la moelle osseuse et le système lymphatique. Heureusement, le taux de survie à ces maladies s'est amélioré au cours des cinq dernières années, mais il ne faut pas pour autant relâcher les efforts de recherche de nouveaux traitements, car un grand nombre de ces pathologies continuent d'être fatales. Grâce en partie à une recherche financée par l'UE dans le cadre des programmes 7e PC et Horizon 2020, des scientifiques européens sont à la pointe de la recherche de nouveaux traitements décisifs.

Cancer du sang: encore plus de raisons d'espérer

Septembre est le mois de sensibilisation au cancer du sang': c'est donc l'occasion de diffuser des informations sur ce groupe de maladies affectant le sang, la moelle osseuse ou le système lymphatique. Toutes les 35 secondes, un nouveau patient est diagnostiqué avec une leucémie, un lymphome ou un myélome - le trois types principaux de cancers du sang. La plupart des cancers de ces sous-groupes nécessitent des stratégies thérapeutiques spécifiques et complexes, or, malgré des progrès scientifiques continus, la plupart d'entre eux restent mortels. Cependant, nous avons des raisons de rester optimistes. Depuis les années 1960, les taux de survie sur une durée de cinq ans ont augmenté de 12 à 50 % pour le myélome, de 40 à 89 % pour le lymphome de Hodgkin, de 31 à 73 % pour le lymphome non-Hodgkin, et de 14 à 63 % pour la leucémie. L'oncologie hématologique évolue rapidement, et des options passionnantes de traitement émergent en partie grâce à des efforts de recherche financés par l'UE. Un important exemple de ces avancées est le remède mis au point contre la leucémie aiguë promyélocytaire (LAP). Grâce à une combinaison d'arsenic et d'acide rétinoïque découverte par le professeur de Thé — dont la récente recherche est présentée dans ce numéro du magazine research*eu consacré aux résultats - plus de 95 % des patients atteints de cette maladie jusqu'ici incurable peuvent désormais être guéris. Outre ces nouveaux traitements — qui comptent des thérapies CARIPSCTCELLS à base de cellules T contre le myélome multiple et le remède à base d'ARNmi de HEAL-BY-MIRNA contre la néoplasie à cellule B — la recherche financée par l'UE permet également de modeler l'avenir des thérapies du cancer du sang. Pour ce faire, il ouvre la voie à des traitements de plus en plus personnalisés (ONCOSMART, CHEMOS), facilitant les essais cliniques (INTREALL) ou qui dévoilent les processus qui sous-tendent l'évolution du cancer (CLL_INCLONEL). Parallèlement à ces projets, tous présentés dans ce magazine, les autres initiatives exposées portent sur neuf thèmes de recherche: santé, société, énergie, environnement, ressources aquatiques, industrie, technologies de l'information et de la communication, sécurité et recherche fondamentale. Le magazine se terminera par une liste des événements à venir organisés par des projets de recherche financés par l'UE, où auxquels certains d'entre eux prennent part. Nous sommes impatients de recevoir vos commentaires. Vous pouvez nous envoyer vos questions ou suggestions à: editorial@cordis.europa.eu

Visualiser le numéro spécial

Également dans ce numéro