Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Une application mobile améliore la qualité de vie des patients atteints d’un cancer

Un système de surveillance mobile aide les patients sous chimiothérapie à gérer leurs symptômes et leurs effets secondaires tout en poursuivant leurs activités quotidiennes.

Santé

Alors qu’elle ne représente que le huitième de la population mondiale, l’Europe compte un quart du nombre total de cas de cancer dans le monde. Chaque année, près de 3,7 millions de nouveaux cas de cancer sont détectés sur le continent, et ce nombre devrait augmenter d’au moins 65 % au cours des deux prochaines décennies. L’augmentation anticipée du nombre de patients signifie que davantage de personnes subiront les symptômes et les effets secondaires de leur maladie. Cela rend la nécessité de fournir de meilleurs soins personnalisés de plus en plus impérieuse. Un système de surveillance à distance basé sur téléphone portable, développé par le projet ESMART financé par l’UE, a montré qu’il pouvait contribuer à améliorer la qualité de vie des patients en les assistant pendant leur traitement de chimiothérapie. Appelé Système de gestion avancée des symptômes (ASyMS – Advanced Symptom Management System), il surveille les symptômes des patients atteints d’un cancer et les effets secondaires de leurs traitements, contribuant ainsi à améliorer la gestion de la maladie.

Comment fonctionne ASyMS

ASyMS est un outil interactif que les patients peuvent également utiliser dans le cadre de leurs activités quotidiennes. Ils ne sont donc pas confinés chez eux. À l’aide d’un téléphone portable, les patients remplissent un questionnaire concernant leurs symptômes de chimiothérapie une fois par jour. Les informations sécurisées sont envoyées à un ordinateur qui évalue les symptômes. Si le patient a besoin d’assistance médicale, une alerte est déclenchée pour informer les médecins ou les infirmières. L’outil fournit aux patients des informations en temps réel qui les aident à gérer leurs symptômes à la maison, sans avoir à se rendre à l’hôpital. Des questions sont posées aux patients, notamment pour identifier s’ils ont ressenti une douleur, où se situe cette douleur et s’il s’agit ou non d’une douleur nouvelle. On leur demande également d’évaluer l’intensité de la douleur (légère, modérée ou sévère) et à quel point elle les gêne (pas du tout, un peu, beaucoup, énormément). D’autres questions permettent de déterminer si les patients souffrent d’effets secondaires du traitement, tels que des rougeurs ou des douleurs aux mains ou aux pieds. Cet outil profite ainsi aux patients, dans la mesure où ils se sentent soutenus et n’ont pas à se débrouiller seuls en cas de besoin d’une assistance médicale. ESMART «démontre que les outils numériques offrant des soins anticipés axés sur le patient peuvent être importants pour la qualité de vie des patients», a déclaré Kathi Apostolidis, présidente du partenaire du projet European Cancer Patient Coalition en Belgique. «Une meilleure gestion des symptômes permet au patient de reprendre le contrôle de sa vie et de sa maladie. Il est également avantageux pour les systèmes de santé, car il aide les patients à rester chez eux le plus longtemps possible, évitant ainsi des hospitalisations coûteuses et une utilisation inappropriée des services», a déclaré Kathi Apostolidis dans un article de presse publié sur le site Web du coordinateur du projet, l’Université de Strathclyde, à Glasgow. ASyMS a été testé dans le cadre d’un essai contrôlé randomisé en Autriche, en Grèce, en Irlande, en Norvège et au Royaume-Uni. Cet essai a rassemblé plus de 1 000 patients qui suivaient leur première chimiothérapie pour le cancer du sein, de l’intestin et du sang et prévoyaient de recevoir au moins 3 cycles de chimiothérapie. L’essai a montré qu’ASyMS est capable de détecter les symptômes en amont et que les patients reçoivent rapidement de l’aide en cas de besoin. ESMART (Randomised controlled trial to evaluate electronic Symptom Management using the Advanced Symptom Management System (ASyMS) Remote Technology for patients with cancers) a montré comment des soins anticipés axés sur le patient grâce à la technologie peuvent améliorer les chances de guérison des personnes atteintes du cancer, tout en évitant des hospitalisations coûteuses. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site Web d’ESMART

Pays

Royaume-Uni