Skip to main content

A fire-resistant, thermal and acoustic insulating lightweight fabric

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des matériaux non tissés et des vêtements ignifuges à base de mélamine

Prenez une résine thermodurcissable à base de mélamine et filez-la comme de la barbe à papa pour obtenir un agrégat non-tissé. Vous obtenez le matériau textile ignifuge et résistant à la chaleur par excellence.

Technologies industrielles
Sécurité

Les pompiers et les autres métiers exposés à des températures élevées, comme les volcanologues, ont besoin de vêtements de protection de pointe. Les tissus haute performance actuels sont généralement coûteux et leur efficacité est parfois limitée. Le projet smartMELAMINE, financé par l’UE, a mis au point une meilleure option, qui est aussi moins onéreuse. Cette innovation consiste en un matériau ignifuge non tissé capable de relever des défis totalement hors de portée de ses homologues conventionnels non tissés à base de thermoplastiques. Le projet visait à passer de l’usine pilote à un processus de production viable.

Un matériau non tissé à base de mélamine

Non tissé, ce nouveau matériau molletonné flexible est fabriqué à partir de mélamine, un composant ignifuge par nature. En le transformant en une espèce de molleton, vous obtenez un matériau textile qui présente de meilleures propriétés à bien des égards. Les chercheurs ont mis au point une méthode pour transformer la résine de mélamine en tissu molletonné. Ce processus n’est pas sans rappeler celui de la fabrication de la barbe à papa. Pour cette dernière, vous prenez du sucre pur, qui est solide, vous le faites fondre puis vous le filez à l’aide de baguettes fines, et vous obtenez un matériau à la texture douce et mousseuse. Le procédé de fabrication de la smartMELAMINE est similaire. Appelé fusion-soufflage, il consiste à introduire des copeaux de résine de mélamine dans un appareil de chauffage qui fait fondre la résine. Grâce à l’air chaud, cette résine s’étire et se transforme en filaments très fins, qui se solidifient en prenant la forme d’une toile d’araignée. Le Dr Igor Mihelič, coordinateur du projet, explique: «Ce processus est lancé par un procédé chimique et se déroule à des températures contrôlées. En fait, nous associons un procédé chimique classique et un procédé textile.»

Un molleton ignifuge

Le tissu molletonné obtenu présente des caractéristiques ignifuges uniques. Ce matériel ne peut en effet ni brûler, ni rétrécir, ni fumer, ni fondre. Dans la fabrication d’uniformes de protection, une couche de smartMELAMINE est associée à d’autres matériaux pour créer un vêtement composite. Elle peut être par exemple combinée à des aramides ou à de la viscose ignifuge, ce qui permet au vêtement de bloquer le feu ou les arcs électriques. Ce nouveau matériau fait également office d’isolant thermique et acoustique. Dans l’industrie automobile, ces deux aspects des propriétés d’isolation de la smartMELAMINE permettent à une couche de matériau unique d’offrir de meilleures performances que les combinaisons verre/aluminium/PET actuellement utilisées. Le tissu constitue également un matériau filtrant efficace. Par ailleurs, il s’agit d’un produit à zéro émission, certifié adapté aux tout-petits. «Nous pouvons produire différentes versions de la smartMELAMINE en fonction des besoins du client», note le Dr Mihelič. «Nous pouvons jouer sur le poids, la densité, la largeur des fibres, la couleur et la texture. Nous pouvons fabriquer un produit enroulable très élastique, ou un produit rigide et empilable.» Ces variantes sont obtenues en modifiant les paramètres du procédé pour adapter la rigidité aux exigences. Au cours du projet, l’équipe est parvenue à faire passer le processus de fabrication à l’échelle supérieure. Ses travaux ont abouti à la construction d’une usine capable de produire le matériau dans des largeurs allant jusqu’à 2,4 m. Ensuite, les chercheurs ont fabriqué des échantillons à l’échelle industrielle pour les soumettre à l’évaluation de clients potentiels. Les retours de ces derniers se sont révélés positifs. Ainsi, le matériau smartMELAMINE prêt à l’emploi est désormais disponible sur le marché, et à des prix compétitifs. L’adoption généralisée de ce type de tissu permettra de mieux protéger les travailleurs exposés à des risques d’incendie ou à des dangers thermiques extrêmes, ainsi que les occupants des bâtiments et les automobilistes. Utilisé comme matériau filtrant, smartMELAMINE minimisera l’impact environnemental des gaz émis par les véhicules et les usines.

Mots‑clés

smartMELAMINE, tissu, ignifuge, mélamine, molleton, matériel filtrant, vêtement composite, isolant

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application