CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

A Large-Scale Systems Approach to Flood Risk Assessment and Management

Informations projet

N° de convention de subvention: 676027

État

Projet clôturé

  • Date de début

    1 Janvier 2016

  • Date de fin

    31 Decembre 2019

Financé au titre de:

H2020-EU.1.3.1.

  • Budget total:

    € 3 884 131,08

  • Contribution de l’UE

    € 3 884 131,08

Coordonné par:

HELMHOLTZ ZENTRUM POTSDAM DEUTSCHESGEOFORSCHUNGSZENTRUM GFZ

Français FR

L’évaluation des risques d’inondation à grande échelle donne une image plus précise de la situation

À l’échelle mondiale, les inondations figurent parmi les catastrophes naturelles les plus coûteuses. Touchant des milliards de personnes et provoquant d’immenses dégâts économiques, elles ont des répercussions graves à long terme sur les moyens de subsistance et la santé des populations.

Changement climatique et Environnement
Sécurité
© Jaroslav Moravcik, Shutterstock

Les inondations de grandes proportions peuvent s’étendre sur des milliers de kilomètres carrés et avoir une incidence aux niveaux régional et national. Les interactions entre les catastrophes, les processus d’exposition et de vulnérabilité et les évolutions dynamiques du système de risque d’inondation sont particulièrement importantes à cette échelle. Il convient de tenir compte de ces interactions si l’on souhaite obtenir des estimations fiables des risques et élaborer des stratégies d’atténuation des risques efficaces et durables. Or, les recherches ont majoritairement porté sur les bassins-versants d’une échelle petite à méso, et l’on respectait généralement ces exigences en regroupant des solutions à petite échelle. Le projet SYSTEM-RISK, financé par l’UE, a relevé ce défi en élaborant une approche systémique de l’évaluation et de la gestion des risques d’inondation à grande échelle, allant des grands bassins fluviaux à l’échelle du continent européen. «Nous avons étudié la chaîne complète des risques d’inondation, des processus météorologiques aux conséquences préjudiciables, en passant par les interactions et les évolutions temporelles des systèmes de risque d’inondation à grande échelle», explique Bruno Merz, coordinateur du projet.

Une approche à grande échelle

L’initiative s’inscrivait dans le cadre d’un réseau européen de formation Marie Skłodowska-Curie qui visait à inculquer des méthodologies de pointe aux chercheurs en début de carrière afin qu’ils puissent acquérir une vision globale des systèmes de risque d’inondation. «Leurs recherches se sont concentrées sur la compréhension de différentes interactions: entre les processus atmosphériques et hydrographiques; au sein du système rivière-digue-plaine inondable; et entre les systèmes socio-économiques et les processus physiques», explique M. Merz. L’équipe a mis en œuvre l’approche systémique dans l’évaluation et la gestion des risques d’inondation, ce qui permet de tenir compte des interactions amont-aval au sein des systèmes fluviaux. Il s’agissait notamment de brèches dans les digues, de l’application des mégadonnées, de la simulation de scénarios d’inondation à grande échelle et de haute résolution et de la combinaison d’événements sans précédent. Les chercheurs ont également développé l’application web Smart-FLOOD, qui permet de cartographier rapidement les zones inondables à une résolution spatiale élevée grâce aux propriétés hydro-géomorphiques et à l’intégration des mégadonnées. «L’application offre de nouveaux moyens d’explorer les systèmes de risque d’inondation et aide les acteurs du secteur à concevoir des stratégies de réduction des risques en renforçant leur capacité à traiter efficacement des jeux de données volumineux et à créer des cartes des risques d’inondation à haute résolution à des grandes échelles», précise M. Merz. La directive européenne «inondations» contraint les États membres à évaluer les risques d’inondation et à présenter des plans de gestion des risques qui n’augmentent pas de façon significative les risques d’inondation en amont ou en aval d’autres pays appartenant au même bassin ou sous-bassin versant. SYSTEM-RISK a ainsi fourni aux États membres les méthodes et outils dont ils avaient précisément besoin pour quantifier ces redistributions des risques d’inondation et a démontré que tenir compte de ces interactions spatiales engendrait des décisions différentes que celles prises en adoptant l’approche locale traditionnelle.

Une meilleure compréhension

Les décideurs politiques, les gestionnaires des risques d’inondation et le secteur des assurances peuvent tous tirer parti des travaux de SYSTEM-RISK. En adoptant une approche systémique, ils peuvent se faire une idée plus précise des mécanismes sous-jacents des risques d’inondation et, partant, concevoir de meilleurs modes de gestion pour l’évaluation et la gestion des risques d’inondation. À titre d’exemple, les mesures de protection contre les inondations mises en œuvre à l’échelon local peuvent engendrer des conflits entre les régions situées en amont et en aval. Si, en cas d’inondation, le niveau de l’eau monte et provoque des inondations dans une zone, de grandes quantités d’eau sont alors stockées dans l’arrière-pays, ce qui réduit le risque d’inondation en aval. À l’inverse, les berges endiguées canalisent le débit des cours d’eau et déplacent de hautes colonnes d’eau vers l’aval, augmentant ainsi le risque d’inondation en aval. Cette redistribution des risques d’inondation n’est évidente que lorsque l’on envisage des régions plus vastes. «SYSTEM-RISK offre donc un cadre d’évaluation des risques d’inondation qui tient compte des effets du comportement du système», précise M. Merz.

Mots‑clés

SYSTEM-RISK, systémique, évaluation des risques, inondations, bassin fluvial, réseau européen de formation Marie Skłodowska-Curie, chercheurs en début de carrière

Informations projet

N° de convention de subvention: 676027

État

Projet clôturé

  • Date de début

    1 Janvier 2016

  • Date de fin

    31 Decembre 2019

Financé au titre de:

H2020-EU.1.3.1.

  • Budget total:

    € 3 884 131,08

  • Contribution de l’UE

    € 3 884 131,08

Coordonné par:

HELMHOLTZ ZENTRUM POTSDAM DEUTSCHESGEOFORSCHUNGSZENTRUM GFZ