Skip to main content

Understanding sexual selection to help controlling an invasive pest species

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un moyen durable de contrôler les espèces invasives

Une chercheuse de l’UE étudie l’utilisation de techniques de stérilisation des insectes pour contrôler les populations de nuisibles de manière écologique.

Changement climatique et Environnement

Les espèces invasives peuvent causer des ravages sur un environnement et perturber considérablement la société humaine. Prenez par exemple le moucheron asiatique Drosophila suzukii (D. suzukii). Originaire d’Asie du Sud-Est, cet insecte est devenu un grand nuisible en Europe où il infeste, et détruit, les fruits pendant leur maturation. Traditionnellement, les nuisibles sont éliminés à l’aide de pesticides. Ceux-ci peuvent toutefois avoir des effets néfastes à long terme sur un écosystème complet – causant souvent davantage de dommages que ceux causés par l’espèce invasive elle-même. Les chercheurs recherchent des méthodes plus efficaces pour contrôler les espèces invasives et sont de plus en plus nombreux à étudier le rôle de la sélection sexuelle durant l’adaptation. Par exemple, le projet SexSelec_Invasion financé par l’UE a étudié le potentiel de l’exploitation des stratégies de reproduction pour contrôler les populations de nuisibles d’une manière évolutive et durable. «Mon but est d’apporter une compréhension fondamentale de la dynamique de la sélection sexuelle et des informations essentielles pour le développement de méthodes durables et respectueuses de l’environnement afin de combattre les nuisibles», explique Julie Collet, une biologiste évolutionniste titulaire d’une bourse Marie Skłodowska-Curie travaillant au Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive de Montpellier, en France.

Le potentiel durable des TSI

Le projet SexSelec_Invasion, qui a été entrepris avec le soutien des actions Marie Skłodowska-Curie, a étudié l’utilisation des techniques de stérilisation des insectes (TSI) pour contrôler les populations de moucherons asiatiques D. suzukii d’une manière respectueuse de l’environnement. La TSI est une méthode qui induit un accouplement stérile en libérant régulièrement de grands nombres de mâles stériles issus d’élevages de masse. Pour commencer, Julie Collet a identifié les caractéristiques qui prédisent la réussite d’accouplement des mâles. «Sachant que la forme, la taille et la couleur des tâches sur les ailes des moucherons mâles ont un impact sur la réussite de leur accouplement, nous pouvons produire en masse des mâles stériles qui présentent ces caractéristiques», explique Julie Collet. «Ainsi, cela garantit que les mâles stériles peuvent tenir tête aux mâles non stériles locaux.» Bien que la méthode de TSI ait des effets environnementaux limités, il existe un risque que les femelles évoluent pour résister aux mâles stériles. Les recherches de Julie Collet visaient également à déterminer si et à quelle vitesse les femelles pourraient s’adapter à la TSI en évitant les mâles stériles. «Après avoir utilisé une sélection artificielle divergente axée sur les valeurs basses et élevées d’attractivité des tâches sur les ailes des mâles, aucune évolution du choix des femelles n’a été observée», ajoute Julie Collet. «Cela suggère qu’une population ne peut pas rapidement s’adapter aux TSI et donc que les TSI peuvent constituer une méthode durable de lutte contre le D. suzukii.»

Une preuve de concept

En offrant une compréhension complète de l’évolution des caractéristiques sexuelles du D. suzukii, les recherches de Julie Collet ouvrent la voie à de nouvelles méthodes de contrôle des espèces invasives. «Ce projet est une preuve de concept que les TSI peuvent être utilisées pour contrôler les populations de D. suzukii d’une manière durable et respectueuse de l’environnement», indique Julie Collet. «En outre, nos documents de travail sont un exemple fascinant de l’évolution des caractéristiques sexuelles mâles et de leur importance dans la réussite de l’accouplement des mâles.» Julie Collet sollicite actuellement un poste permanent pour créer son propre laboratoire à partir duquel elle poursuivra son travail démarré dans le cadre de ce projet.

Mots‑clés

SexSelec_Invasion, durable, espèces invasives, techniques de stérilisation des insectes, nuisibles, pesticides

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application