Skip to main content

Mobile pelletizing unit

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une unité de traitement mobile transforme rapidement la biomasse en pastilles

Gaspiller la biomasse équivaut à perdre une belle opportunité puisqu’elle représente une excellente forme d’énergie verte. Une nouvelle unité de fabrication de pastilles transforme rapidement des résidus de bois en pastilles peu coûteuses et facilement transportables.

Énergie

Le potentiel d’exploitation de l’énergie issue de la biomasse, telle que les résidus de bois, est vaste. Elle est disponible en grande quantité et brûle en produisant peu de cendres, ce qui se traduit par une combustion propre dans la plupart des chaudières. Puisque le monde se tourne vers des sources d’énergie plus vertes, la biomasse représente un candidat prometteur. Cependant, de grandes quantités de biomasse sont gaspillées, laissées à l’abandon et inutilisées. Il s’agit souvent d’un problème simplement logistique puisque la biomasse doit la plupart du temps être transportée et traitée sur un autre site. Cela peut entraîner des coûts supplémentaires pour acquérir un terrain, un local et des autorisations pour créer de grandes unités de traitement. Par conséquent, le traitement de la biomasse se révèle un processus coûteux et de nombreux producteurs estiment que cela n’est pas commercialement viable. «Les gens ne se soucient pas de cette biomasse ou n’imaginent pas qu’elle pourrait avoir de la valeur. De même, la valeur ajoutée de la biomasse obtenue à partir du bois n’est pas importante. Par exemple, les branches ont beaucoup moins de valeur que les troncs» explique Richard Pfister, directeur général et vice-président de Proxipel (site web en français). Le projet Propixel financé par l’UE est apparu comme une solution rapide et innovante qui pourrait permettre à l’Europe de déclencher une révolution en matière de biomasse, transformant ces résidus relativement indésirables en une forme d’énergie plus utile et précieuse. Propixel a conçu une unité mobile de production de pastilles (également appelés pellets) capable de transformer une grande variété de types de biomasse, humide ou sèche, pour obtenir, à raison d’une tonne à l’heure, des pastilles facilement transportables.

Une unité mobile de fabrication de pastilles

L’unité de Proxipel est la première unité mobile de production de pastilles capable de concasser, broyer, sécher et presser une large variété de matériaux bruts renouvelables, dont le bois humide. Cela comprend le bois de feuillus, le bois de déchèteries, les sarments de vigne, les résidus forestiers, les feuilles, la paille, le foin, les fines de broyage de crasses, le fumier et les grains de café. Les unités sont facilement transportables sur une remorque de camion. Une génératrice fournit de l’électricité à l’unité qui possède un séchoir dans lequel la biomasse est brûlée afin d’éliminer son humidité. Proxipel peut réduire le taux d’humidité de 60 % à 13 %. Un échangeur de chaleur récupère et recycle également une partie de la chaleur résiduelle et la renvoie dans le système, ce qui abaisse les coûts et économise l’énergie. Les unités fonctionnent avec un seul opérateur puisque le système est très automatisé et la formation de l’opérateur ne dure qu’une semaine. Une série de 45 moteurs et de 30 capteurs embarqués permet à l’unité de s’adapter automatiquement au type de biomasse introduit et à son taux d’humidité spécifique. Comparés à d’autres formes de carburants, la combustion des pastilles produites à partir de biomasse séchée est moins toxique pour l’environnement et est susceptible de présenter un plus faible impact sur la santé humaine. Richard Pfister, le coordinateur du projet Proxipel, explique les principaux et nombreux avantages du système Proxipel par rapport à d’autres systèmes concurrents mobiles. «Il s’agit de la seule unité mobile capable de fabriquer des pastilles à partir de différents types de biomasse; les concurrents ne peuvent travailler qu’avec de la paille. Proxipel est capable de broyer des éléments jusqu’à 30 cm de diamètre alors que nos concurrents n’utilisent que des éléments friables ou déjà déchiquetés. Les concurrents ne savent traiter que de la biomasse sèche alors que nous pouvons sécher des résidus de bois humide.» déclare t-il. Un des principaux objectifs de recherche est de créer un système co-générationnel qui fonctionne avec des pastilles, qui réduira les impacts environnementaux, diminuera les coûts de production et simplifiera le fonctionnement de l’unité.

Mots‑clés

Proxipel, biomasse, mobile, unité, fabrication de pastilles, environnement, réduire, carbone, bois, arbres, gaspillé

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application