Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Le stress oxydatif comme marqueur de la qualité embryonnaire en FIV

Actuellement, les femmes ayant recours à une FIV ont une chance sur quatre d’aboutir à une grossesse. Le projet Fertissimo promet d’améliorer le taux de réussite en FIV à l’aide d’un dispositif médical non invasif révolutionnaire, qui permet de sélectionner les embryons avant leur transfert.

Santé

Le transfert de plusieurs embryons est généralement nécessaire pour accroître les chances de grossesse par fécondation in vitro (FIV). Cependant, cela entraîne des naissances multiples et diminue encore davantage le taux moyen de grossesse. Une sélection des embryons pourrait rendre possible le transfert d’un embryon unique et améliorer le taux de grossesse par FIV.

Un dispositif médical de sélection des embryons pour la FIV

Le projet Fertissimo, financé par l’UE, a travaillé sur une solution innovante qui évalue le stress oxydatif en tant que biomarqueur de la qualité embryonnaire. «Fertissimo propose avant tout un moyen d’évaluer quantitativement et avec précision le potentiel reproductif d’un embryon», explique Tzali Cnaani, coordinateur du projet et directeur général de Carmel Diagnostics. Une fois le prélèvement des ovocytes et la fécondation in vitro effectués, les méthodes standard d’évaluation de la qualité embryonnaire avant transfert reposent sur des caractéristiques morphologiques et sur le taux de clivage. Toutefois, cette approche est subjective et source d’erreurs. La surveillance des embryons mis en culture sur un intervalle de temps permet d’obtenir un calcul numérique du taux de clivage des cellules et d’améliorer l’observation morphologique par microscopie. L’approche de Fertissimo a révolutionné les procédures de FIV en permettant aux praticiens de sélectionner des embryons viables en seulement quelques minutes, via l’évaluation du profil oxydatif du support de culture in vitro. Le dispositif utilise l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pour l’optimisation et l’amélioration continue.

Le stress oxydatif comme biomarqueur de la viabilité des embryons

Le stress oxydatif est causé par un dérèglement des dérivés réactifs de l’oxygène conduisant à une dérégulation de la signalisation cellulaire, et finalement, à une apoptose. Il est caractéristique de divers problèmes de santé, notamment l’infertilité, l’insuffisance cardiaque congestive, les maladies inflammatoires et la maladie de Parkinson. L’évaluation du stress oxydatif constitue généralement une procédure fastidieuse et onéreuse. Le dispositif médical de Fertissimo a recours à la technologie de thermochimiluminescence (TCL), qui provoque une modification oxydative moléculaire des protéines et lipides après échauffement. Cette oxydation due à un échauffement émet des photons et reflète la capacité et le potentiel oxydatif résiduels in vitro d’un échantillon biologique. La corrélation entre le profil oxydatif du liquide folliculaire et la capacité à concevoir a poussé les chercheurs du projet Fertissimo à introduire la technologie en clinique.

Fertissimo: performances et perspectives d’avenir

En collaboration avec IVI Valencia, le plus grand réseau de cliniques de FIV au monde, Fertissimo a réalisé une étude pilote démontrant une association entre l’état oxydatif de l’embryon de FIV initial et les chances d’implantation. Les chercheurs s’appuient sur les valeurs de l’analyseur TCL de Fertissimo pour prévoir la viabilité des embryons et la probabilité de grossesse. Avec cette approche, le taux de conception devrait augmenter de 20 %. Il existe plus de 3 500 cliniques de FIV dans le monde réalisant près de 2 millions de procédures de FIV chaque année. «Le marché de la sélection d’embryons étant estimé à 500 millions de dollars, la technologie Fertissimo peut trouver son créneau», souligne Tzali Cnaani. L’amélioration de la sélection des embryons et de la capacité d’une patiente à concevoir dans un cycle donné réduira les coûts associés et l’anxiété des femmes et de leurs partenaires. La future feuille de route de Fertissimo intègre l’utilisation du stress oxydatif pour stratifier les patients atteints d’insuffisance cardiaque, mais également pour diagnostiquer et surveiller différentes autres pathologies, notamment la dégénérescence maculaire liée à l’âge, la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer. En outre, l’évaluation du stress oxydatif peut aider à estimer l’étendue des dommages à la suite d’un traumatisme crânien. Les partenaires de Fertissimo réalisent actuellement des démarches en vue de la préparation pour la fabrication en série, de l’obtention de l’autorisation réglementaire et du lancement commercial dans des pays hors UE, comme la Chine et le Japon.

Mots‑clés

Fertissimo, embryon, FIV, stress oxydatif, grossesse, sélection d’embryons, TCL, fécondation in vitro, viabilité des embryons

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application