Skip to main content

COGEM CPV - An innovative Ceramic Heatsprider within HCPV (High Concentration Photovoltaic) Technology

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des cellules solaires évolutives exploitent les derniers développements, facilement et à moindre coût

Imaginez qu’il soit possible de remplacer rapidement et facilement des cellules solaires obsolètes par la dernière technologie – aussi facilement que de changer une ampoule – plutôt que d’en rester aux cellules «câblées» pendant que diverses innovations vous passent sous le nez.

Technologies industrielles

Les panneaux solaires sont désormais présents dans toute l’Europe et ont un rôle essentiel à jouer dans la transition énergétique mondiale. La technologie rencontre toutefois de plus en plus de défis liés à l’efficacité, au coût, au recyclage et à l’élimination. Les régimes tarifaires et incitatifs existants ne sont plus économiquement viables pour la plupart des gouvernements. Imaginez qu’il ne soit plus nécessaire de recycler ou d’éliminer les anciens systèmes photovoltaïques (PV) pour investir dans de nouveaux système et, qu’au lieu de cela, il soit possible de les mettre à niveau de manière rentable, en améliorant leurs performances et en prolongeant leur durée de vie pour une fraction du coût d’investissement initial. Le projet Cogem CPVTM, financé par l’UE, a développé un moyen d’y parvenir.

Adieu les panneaux conventionnels, bonjour les «ampoules solaires»

«Les cellules solaires multifonctions ont déjà des rendements records et elles continuent de s’améliorer. Leur durée de vie actuelle est d’environ 25 ans. Nos avancées pionnières permettent de remplacer facilement les cellules solaires multifonctions de notre système PV à concentration (CPV) Cogem, dont les autres composants sont presque entièrement constitués de verre et de métal recyclables avec une durée de vie prolongée. Cela prolongera la durée de vie du système à plus de 40 ans», déclare Giovanni Lanzara de la PME italienne Solergy et coordinateur du projet Cogem CPVTM. Solergy est également le seul fabricant à proposer des lentilles CPV entièrement en verre. Au final, cela fait de Cogem CPV la technologie solaire la plus respectueuse de l’environnement disponible aujourd’hui.

Suivre le soleil, répandre la chaleur

Giovanni Lanzara explique la technologie: «Notre dissipateur de chaleur breveté exploite le refroidissement actif pour capturer et utiliser l’excès de chaleur, permettant ainsi une production combinée de chaleur et d’électricité. Les cellules multifonctions sont montées sur les dissipateurs de chaleur et ce système à deux unités peuvent être facilement remplacés sur le terrain.» L’optimisation de la conception du radiateur a amélioré les performances thermiques de 62 % et l’efficacité du module de 15 à 17 %. Il a également réduit la complexité et facilité l’assemblage automatisé, réduisant ainsi les coûts de fabrication et de maintenance. Tirer profit des contraintes qui exige de suivre précisément le soleil dans le ciel. Les deux axes haute précision du tracker CPV 2 de Solergy garantit que les panneaux le font avec une erreur maximale de 0,1º même avec des vents pouvant atteindre 180 km/h. Il dispose également de capacités de surveillance et de contrôle à distance. Yoav Banin, qui travaille également chez Solergy, ajoute: «Nos trackers à deux axes sont actuellement commercialisés pour une utilisation avec des panneaux PV conventionnels et bifaciaux. Ils réduisent le coût actualisé de l’énergie solaire jusqu’à 25 % par rapport aux trackers à un seul axe.»

Un saut révolutionnaire dans la technologie de l’énergie solaire

Une fois que les coûts d’une centrale électrique Solergy ont été amortis sur 15 à 20 ans, une mise à niveau fournit 20 à 25 ans de fonctionnement supplémentaires avec des performances plus élevées: cela équivaut à recevoir une nouvelle centrale de plus grande capacité pour 10 % du coût de la centrale initiale. Les coûts réduits et les performances plus élevées rendent l’ajout de dispositifs de stockage économiquement viable pour maintenir l’approvisionnement en énergie lorsque le soleil ne brille pas. Enfin, le système CPV Cogem co-génère de la chaleur sans frais supplémentaires: il peut être utilisé pour le chauffage et l’eau chaude dans les bâtiments, dans les processus industriels et même dans les processus de dessalement. La technologie a déjà été intégrée à un système de réseau intelligent renouvelable à l’aéroport international de Rome-Fiumicino, la première application du genre. Giovanni Lanzara résume: «Cogem CPVTM a démontré avec succès une approche novatrice, hautement évolutive et rentable qui devrait augmenter au maximum la contribution de l’énergie solaire renouvelable, tout en améliorant sa durabilité et en minimisant son impact environnemental.»

Mots‑clés

Cogem CPVTM, CPV, photovoltaïque (PV), dissipateur de chaleur, cellules solaires multi-jonctions, tracker à deux axes, système de réseau de l’aéroport international de Rome-Fiumicino

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application