Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un nouveau produit améliore considérablement les capacités d’emballage alimentaire

Garder les aliments plus longtemps sur les étagères deviendra une priorité absolue pour nourrir la planète car l’augmentation de la température réduit le rendement des cultures. Une initiative de l’UE a introduit un produit innovant pour prolonger de manière significative la durée de vie des aliments emballés.

Technologies industrielles
Alimentation et Ressources naturelles

L’ensemble de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie alimentaire est confrontée à plusieurs défis. Il est nécessaire de développer des solutions d’emballage plus innovantes et respectueuses de l’environnement car les matériaux écologiques actuels sont peu efficaces en ce qui concerne la protection de la durée de conservation. Le gaspillage alimentaire constitue une autre préoccupation. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, la prolongation de la durée de conservation représente le moyen le plus efficace de réduire le gaspillage alimentaire. Des emballages plus sûrs sont également nécessaires pour protéger les consommateurs et préserver leurs nouvelles habitudes de consommation. La demande de portions plus petites et d’aliments emballés et prêts à consommer est en augmentation. Une durée de conservation plus longue ouvre la voie à des aliments moins contaminés et plus sûrs.

Mettre de nouvelles technologies sur le marché

Le projet Cronogard, financé par l’UE, a développé une technologie brevetée qui donne naissance à une famille de produits destinée au traitement des matières premières utilisées dans l’industrie de l’emballage alimentaire. Cette gamme de produits prolonge la durée de conservation des aliments jusqu’à 200 %. «Nous avons transformé une démonstration de faisabilité à échelle laboratoire en une série de produits industrialisés prêts pour le marché», note la coordinatrice Célia Gavaud. «En partant de tests en laboratoire sur des substances susceptibles de prolonger la durée de conservation de manière naturelle, nous avons travaillé d’arrache-pied sur les techniques d’application et avons finalement conçu des produits qui peuvent être directement utilisés dans les lignes de traitement des fabricants d’emballages sans avoir besoin de machines spéciales ou de modifications des processus consolidés.» Les matériaux polymères traditionnels utilisés pour l’emballage des aliments les protègent contre les attaques des agents extérieurs mais ne sont pas très efficaces pour empêcher la constitution d’un biofilm. L’innovation du projet réduit la formation d’un biofilm jusqu’à 50 % sur les surfaces d’emballage. L’activité protectrice et antibactérienne empêche les agents responsables de la décomposition de se former à l’intérieur de l’emballage. Elle repose sur l’addition d’une charge compostable et recyclable développée pour fonctionner à la fois avec le plastique et la cellulose, ce qui améliore considérablement les propriétés protectrices de ces matériaux. Le produit conserve les aliments même après que le consommateur a ouvert l’emballage grâce au couvercle refermable de sa barquette.

Préserver l’intégrité de la nourriture

La famille de produits est entièrement conforme à la réglementation européenne sur les substances et les procédés autorisés au contact des aliments et des emballages. «C’est remarquable, si l’on considère que ces dernières années, de nombreuses méthodes innovantes de prolongation de la durée de conservation n’ont pas pu passer au stade de la commercialisation car elles ne répondaient pas aux contraintes réglementaires», explique Mme Gavaud. L’ensemble de la chaîne de valeur en bénéficiera. Les fabricants d’emballages ajoutent de la valeur à leurs produits, généralement considérés comme des produits de consommation courante. Les détaillants et les fabricants de produits alimentaires améliorent la qualité des aliments emballés et réduisent les déchets. Grâce à une réduction du gaspillage alimentaire et du recours à des substances non recyclables et non écologiques, les consommateurs bénéficient de produits plus sûrs et de qualité. Les partenaires du projet ont signé plusieurs protocoles d’accord avec des leaders italiens et mondiaux du secteur de l’emballage afin de développer des productions pilotes en fonction de leurs besoins spécifiques. «L’application sur des barquettes en carton contenant des fruits et légumes a passé avec succès les tests finaux pour le compte d’un fabricant d’emballages et d’un grand distributeur, et nous pensons qu’une commercialisation est proche», ajoute Mme Gavaud. «Le produit CronogardTM améliore la durée de conservation tout en préservant les caractéristiques des aliments frais, en gardant intactes leur couleur, leur saveur et leur texture», conclut Célia Gavaud. «Il répond aux besoins de l’industrie des aliments frais et de l’emballage alimentaire.»

Mots‑clés

CronogardTM, nourriture, emballage, durée de conservation, emballage alimentaire, aliments emballés, biofilm

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application

Progrès scientifiques
Technologies industrielles

29 Janvier 2020