Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des mangroves pour lutter contre la dégradation des sols et la pénurie d’eau

L’équipe d’un projet financé par l’UE a reçu une bourse de recherche d’une organisation internationale pour appliquer leur solution de dessalement bio-inspirée aux terres agricoles du Sultanat d’Oman.

Changement climatique et Environnement
Alimentation et Ressources naturelles

Les oiseaux en vol, les termitières et les bogues sont quelques-uns des phénomènes naturels que les scientifiques ont étudiés pour leur inspiration technologique. En imitant la nature, ils ont pu résoudre de nombreux défis et proposer à la société des applications pratiques allant des avions et des bâtiments écologiques au velcro. Dans un exemple plus récent de biomimétisme, des chercheurs soutenus par le projet HYDROUSA, financé par l’UE, ont utilisé les mangroves comme source d’inspiration pour lutter contre le problème de la dégradation des sols et de la pénurie d’eau dans les zones côtières de la Méditerranée.

Dessalement inspiré par les mangroves

Appelée Mangrove Still, la plate-forme technologique inspirée par les mangroves a été développée par Planet, partenaire du projet HYDROUSA. Selon l’ingénieur de l’environnement et cofondateur de Planet, Alessandro Bianciardi, les palétuviers poussent dans l’eau salée et sont les premiers à coloniser une côte vide parce qu’ils dessalent l’eau de mer. En grandissant, les mangroves créent des conditions propices au développement d’autres espèces, et, avec ces espèces, ils construisent progressivement tout un écosystème où il n’y en avait jamais eu auparavant. L’idée, comme Alessandro Bianciardi l’explique dans un épisode de l’émission télévisée de la chaîne CNBC «Énergie durable», était de reproduire ce processus à l’aide de la technologie. L’équipe a amélioré la technologie actuelle des distillateurs solaires en étudiant la manière dont les plantes absorbent la lumière, comment elles utilisent la capillarité pour aspirer l’eau et comment certains organismes régulent la température ou absorbent l’humidité de l’air. La Mangrove Still génère de l’eau distillée à partir de l’eau salée via un processus d’évaporation et de condensation alimenté par la lumière du soleil. Grâce à cette technologie innovante, l’eau salée peut être utilisée pour faire pousser des cultures et pourrait également être utilisée pour régénérer les sols dans les régions où ils ne sont plus productifs. Outre des eaux recyclées pour l’irrigation, cette technologie produit également du sel comestible.

Une application au-delà de la Méditerranée

En reconnaissance de cette solution de dessalement économique et bio-inspirée, le Middle East Desalination Research Center (MEDRC) d’Oman a octroyé à Planet un financement de 90 000 USD (75 000 €) pour poursuivre le développement de la technologie dans l’environnement du Moyen-Orient. La Mangrove Still pourrait constituer une solution abordable et durable pour les agriculteurs d’Oman, où l’intrusion des eaux salées affecte la qualité de l’eau et du sol. «Ce financement nous permettra de bien tester de nouveaux matériaux et processus dans un environnement scientifique et de travailler à renforcer l’efficience et l’efficacité de notre système de dessalement solaire», a déclaré Alessandro Villa, cofondateur de Planet, dans un article publié sur le site web du MEDRC. Le site de démonstration de Mangrove Still se situe à Tinos, une île grecque. Le projet HYDROUSA (Demonstration of water loops with innovative regenerative business models for the Mediterranean region) compte cinq autres sites de démonstration sur les îles grecques de Tinos, Lesbos et Mykonos. Le deuxième site de démonstration de Tinos se compose de systèmes de récupération de l’eau de pluie et de la vapeur d’eau installés dans un complexe d’écotourisme. Les deux sites de démonstration de Lesbos gèrent le traitement des eaux usées et l’agroforesterie, alors que les deux sites de Mykonos testent des systèmes de collecte des eaux de pluie résidentielles et souterraines. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet HYDROUSA

Mots‑clés

HYDROUSA, eau, mangrove, Mangrove Still, dessalement

Articles connexes