Skip to main content

New innovative REcyclable and BIo-COMpostable film for flexible packaging

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des additifs enzymatiques décomposent le plastique et améliorent le recyclage

L’entreprise espagnole Innovative Film Solutions a créé un nouveau cocktail d’enzymes complexes qui, non seulement, accélère la biodégradation du plastique, mais qui permet aussi de retraiter les résidus pour en faire un nouveau plastique de haute qualité.

Technologies industrielles

Nous rencontrons régulièrement différents produits, tels que des sacs de courses, des matériaux d’emballage et des bouteilles d’eau, qui sont étiquetés comme biodégradables ou compostables, ce qui signifie qu’ils finiront par se décomposer naturellement. Le compostage est un moyen efficace de recycler des déchets qui, autrement, seraient mis à la décharge. Le résultat est très avantageux: les matériaux décomposés peuvent être utilisés pour améliorer la fertilité des sols. Le compost est riche en éléments nutritifs dont les cultures, les plantes de jardin et les arbres peuvent facilement disposer. Pour qu’un produit puisse être considéré comme entièrement compostable, il doit être conforme à la norme européenne EN 13432. Les spécifications exigent que le matériau soit entièrement biodégradé dans un délai précis, sans laisser de résidus nocifs. La norme énonce également des exigences claires concernant l’environnement dans lequel se déroule ce processus. Cette norme évolue constamment, ce qui laisse une grande place au développement de nouvelles technologies qui garantissent des produits biodégradables et compostables. Les plastiques biodégradables et compostables sont censés réduire le problème de pollution posé par les plastiques, à condition qu’ils soient correctement éliminés. Une mauvaise gestion ou de mauvaises pratiques en matière de déchets peuvent provoquer le rejet incontrôlé d’un grand pourcentage de déchets plastiques dans l’écosystème. Pour remédier à ces problèmes, le projet REBICOM, financé par l’UE, a mis au point une nouvelle méthode permettant de réduire les polymères thermoplastiques standard, d’origine fossile ou renouvelable, à leurs éléments constitutifs. Ce procédé permet également de recycler certains produits de manière efficace et en toute sécurité en de nouveaux plastiques de haute qualité. Le projet a été mené par Innovative Film Solutions, un producteur de films plastiques en Espagne.

Des enzymes mangeuses de plastique à la rescousse

Innovative Film Solutions a produit une nouvelle gamme de films plastiques qui constituent une alternative durable et compostable aux films d’emballage conventionnels. Les chercheurs se sont concentrés sur une technologie enzymatique qui accélère la dégradation du plastique. Joaquín Buendía, coordinateur du projet REBICOM, explique: «Les plastiques mettent des centaines, voire des milliers d’années à se dégrader, et se décomposent en morceaux de plus en plus petits. L’ajout de certains composés aux plastiques pourrait servir de terrain de culture pour des micro-organismes. Les enzymes sécrétées par les organismes amorcent la dépolymérisation des matériaux, se nourrissent des liaisons carbonées, accélérant ainsi la biodégradation.» Les chercheurs ont encapsulé certains complexes enzymatiques dans une matrice polyoléfine (polypropylène et polyéthylène), obtenant ainsi un mélange de base qui a été incorporé dans la formulation des films plastiques au cours du processus de production. «Les films plastiques contiennent une charge inactive qui est recyclable à 100 %. Lorsque ces films plastiques se retrouvent en contact avec des micro-organismes dans l’environnement, leur charge déclenche une réaction enzymatique qui les rend biodégradables en un temps relativement court, compte tenu des niveaux de température et d’humidité appropriés», ajoute Joaquín Buendía. Les nouveaux plastiques intelligents qui se décomposent naturellement constituent une alternative flexible aux films conventionnels utilisés pour les emballages en plastique. Qui plus est, ils n’augmentent ni les coûts de production ni la densité des matériaux.

Passer à la fabrication à l’échelle industrielle

Une fois que les chercheurs sont parvenus à introduire les complexes enzymatiques dans les formulations des films plastiques en laboratoire, ils ont continué à éprouver la technologie à grande échelle. Pour atteindre leur objectif, ils ont adapté plusieurs paramètres du processus de fabrication, notamment la température, la taille des particules, la dispersion de la charge et les traitements ultérieurs. «Les prototypes de films obtenus répondent aux besoins du marché des films d’emballage en plastique et sont conformes à la norme européenne EN 13432, ainsi qu’à la législation européenne sur les matériaux en contact avec les aliments. Ces progrès constituent une opportunité totalement nouvelle pour la production de films plastiques biodégradables, compostables et recyclables à faible coût sans avoir à modifier les méthodes actuelles de transformation des plastiques», conclut Joaquín Buendía.

Mots‑clés

REBICOM, compostable, film plastique, enzyme, emballage, Innovative Film Solutions, biodégradable

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application