Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les données archivées retrouvent une seconde vie grâce à une nouvelle application destinée aux architectes et aux concepteurs de jeux de réalité virtuelle

Le travail des architectes et des concepteurs de jeux de réalité virtuelle sera bientôt bien plus facile et plus inspiré grâce à la technologie développée par le projet V4Design. La nouvelle technologie peut convertir n’importe quel contenu visuel et information textuelle existants en modèles 3D exploitables et riches sur le plan sémantique.

Économie numérique
Société

Nos sociétés baignent littéralement dans les données. Les humains produisent chaque jour quelque 2,5 quintillions d’octets. Rien qu’au cours des deux dernières années, nous avons généré 90 % des données actuellement disponibles dans le monde. Pour certains des plus créatifs d’entre nous, par exemple les concepteurs de jeux de réalité virtuelle (RV) et les architectes, cette quantité d’informations est une bénédiction. Mais leur nature hétérogène exige des moyens innovants pour les réutiliser au moyen de reconstructions et de modèles en 3D. C’est précisément ce que propose le projet V4Design (Visual and textual content re-purposing FOR(4) architecture, Design and video virtual reality games), comme l’explique Stefanos Vrochidis, chercheur principal au Centre for Research and Technology Hellas (CERTH) et coordinateur du projet. «V4Design offre la possibilité de réutiliser et de réorienter des contenus visuels et textuels existants provenant de fournisseurs de contenus et de ressources web publiques. Nous avons intégré et combiné des technologies de pointe en matière de vision par ordinateur, de génération 3D, d’analyse et de génération de texte, mais aussi d’intégration et d’interconnexion sémantique. Avec ces technologies, nous fournissons aux architectes, aux développeurs de jeux de réalité virtuelle et aux concepteurs des outils innovants permettant de réutiliser et de réaffecter des contenus multimédias hétérogènes.» Imaginez que vous êtes un concepteur de jeux et que vous souhaitez vous inspirer de séquences d’archives et de documentaires. Ce sont évidemment de formidables sources d’inspiration, mais il n’existe actuellement aucun moyen de les réaffecter. V4Design comble cette lacune en effectuant une analyse automatique du contenu et une transformation transparente en reconstructions 3D exploitables. Cela représente un gain de temps considérable et, par extension, une économie d’argent. «Les architectes et les concepteurs de jeux vidéo utilisent actuellement des prototypes analogiques conventionnels. Il s’agit notamment de modèles réduits et d’environnements de démonstration physiques tels que des chambres et des appartements. Construire de tels prototypes est beaucoup plus coûteux et fastidieux que de se servir du contenu numérique existant. Qui plus est, ces prototypes sont statiques», souligne Stefanos Vrochidis. Avec V4Design, la production de prototypes se révèle plus rapide, moins onéreuse et plus efficace, et permet de modifier facilement des modèles dynamiques en 3D.

Un monde d’opportunités

V4Design comprend deux outils de création: Un pour les concepteurs de jeux RV et un pour les architectes. Tous deux appliquent des techniques innovantes de reconstruction de modèles 3D au contenu visuel (vidéos et images) afin d’extraire des éléments pertinents en 3D, tels que des bâtiments et des objets. À partir de là, des solutions de vision par ordinateur et d’analyse de texte traitent le contenu, extraient des annotations et enrichissent dynamiquement les modèles 3D générés avec des informations. À la fin du processus, toutes les informations disponibles sont reliées sémantiquement dans de riches graphiques de connaissances, offrant des capacités avancées d’indexation et de récupération. Parallèlement, la génération de texte permet de créer des résumés multilingues des actifs et d’aider les utilisateurs finaux à exploiter l’information. Le projet V4Design devrait prendre fin en mars 2021, mais les deux solutions sont déjà opérationnelles. La première, destinée aux architectes, se présente sous la forme d’un module d’extension construit sur la célèbre application Rhinoceros 3D, tandis que la seconde, destinée aux concepteurs de jeux, peut être lancée soit via le moteur de jeu Unity, soit directement via l’environnement de RV. Les architectes peuvent utiliser l’application pour la conception architecturale liée à des bâtiments et des sites existants ou historiques. Les concepteurs de jeux de RV peuvent quant à eux, par exemple, créer une expérience de voyage dans le temps en RV. Mais Georgios Meditskos, associé de recherche postdoctorale à l’ITI-CERTH et également directeur technique du projet, n’exclut pas d’autres applications potentielles. «Parmi celles-ci, citons les premiers secours en cas de catastrophe, où la création d’un environnement 3D, enrichi sémantiquement, pourrait accroître la perception de la situation de chaque personne impliquée et améliorer la prise de décision», souligne-t-il. «Dans le domaine de la santé, nous pourrions créer des jumeaux numériques de patients et les intégrer dans un environnement de RV pour des solutions de surveillance et de traitement de haute valeur. Nous pourrions également envisager les domaines de la conception automobile et du patrimoine culturel.» Le projet est désormais dans sa phase finale et l’équipe s’emploie à préparer la version définitive de la plateforme. Ces travaux comprennent des tests rigoureux et la résolution de tout problème émergent afin de garantir la plus haute qualité et fiabilité de la plateforme. «Les dernières étapes du projet étant maintenant en cours, nous organisons la phase d’évaluation finale pour valider et analyser la solution dans des cas d’utilisation réels d’architecture et de conception de jeux de RV», conclut M. Meditskos.

Mots‑clés

V4Design, architecture, réalité virtuelle, archives, contenu visuel, information textuelle, reconstruction 3D

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application