Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le projet du mois: «L’intrication quantique permet une meilleure lecture des données»

Les chercheurs travaillant dans le cadre du projet QUARTET, financé par l’UE, ont pu améliorer considérablement la lecture des données à partir de mémoires numériques grâce à «l’intrication quantique» – pourquoi est-ce important? Cela pourrait déboucher sur des applications majeures pour les dispositifs de stockage numérique et permettre la construction de mémoires aux capacités plus élevées dans les ordinateurs de nouvelle génération.

Recherche fondamentale

Dans une mémoire optique, les bits sont lus en projetant un faisceau laser sur la surface réfléchissante du disque. Dans cette mémoire, chaque cellule microscopique possède un ou deux niveaux de réflectivité possibles, représentant les valeurs «zéro» et «un» d’un bit. Le faisceau laser réfléchi par la cellule peut être plus ou moins intense en fonction de la valeur du bit, l’intensité produisant finalement un signal électrique. Cependant, un problème courant est que lorsque l’intensité du faisceau devient trop faible, par exemple lorsque le disque augmente sa vitesse, les fluctuations d’énergie empêchent la récupération correcte des bits, ce qui introduit des erreurs. L’étude QUARTET (Quantum readout techniques and technologies) a montré qu’en adoptant des sources de lumière plus sophistiquées et en utilisant l’intrication quantique, les fluctuations indésirables disparaissaient définitivement. Leurs résultats ont par ailleurs des applications potentiellement plus vastes que les simples mémoires numériques. D’après eux, le même principe peut être utilisé dans la spectroscopie et la mesure d’échantillons biologiques, de composés chimiques et d’autres matériaux. Pour plus d’informations, veuillez consulter: https://www.york.ac.uk/news-and-events/news/2021/research/data-quantum-entanglement-study/ «Il s’agit d’une démonstration expérimentale de l’avantage quantique directement au cœur d’une tâche fondamentale en génie informatique et en technologie de l’information.» - Stefano Pirandola, professeur d’informatique quantique et coordinateur du projet QUARTET Si vous souhaitez voir votre projet publié dans la rubrique «Projet du mois» d’une de nos prochaines éditions, veuillez nous envoyer un courrier électronique à l’adresse editorial@cordis.europa.eu en nous précisant les raisons!

Mots‑clés

QUARTET, intrication quantique, mémoires numériques, mémoire optique