Skip to main content

Intelligent decision from vineyard robots

Article Category

Article available in the folowing languages:

La robotique pour surveiller avec précision la production de raisins dans les vignobles européens

La surveillance de la croissance et de la production des raisins est désormais considérablement améliorée avec l’aide d’un robot. Grâce à la recherche financée par l’UE, la collecte de données essentielles sur l’état hydrique des plants et la vigueur de la canopée des vignes est désormais beaucoup plus facile.

Alimentation et Ressources naturelles

Les méthodes actuellement utilisées pour surveiller la croissance et la maturation des raisins en vue de la récolte ne fournissent pas aux viticulteurs les informations les plus fiables et les plus utiles sur la culture. Les méthodes manuelles sont longues et physiquement exigeantes, si bien qu’elles ne sont pas utilisées de manière régulière. La précision est un facteur essentiel pour maintenir la haute qualité des vins européens et faire en sorte que l’UE reste le premier producteur mondial de vin. Actuellement, l’UE possède 45 % des surfaces viticoles mondiales et compte pour 70 % des exportations. L’eau est tout aussi importante pour la qualité du raisin. Selon l’UNESCO, l’agriculture est de loin le plus grand consommateur d’eau douce et représente 70 % des prélèvements d’eau douce dans les rivières, les lacs et les aquifères. Compte tenu de ce pourcentage élevé, «une approche durable et circulaire est indispensable pour optimiser l’utilisation de l’eau. Cela demeure toutefois difficile à l’heure actuelle car il n’existe aucun moyen efficace d’estimer l’état hydrique (et donc les besoins réels) des plants», explique Francisco Rovira-Más, coordinateur du projet VineScout.

Des robots dans les vignobles

Le projet VineScout, financé par l’UE, a développé avec succès le concept d’un robot de surveillance des vignobles offrant une solution efficace pour surveiller l’état hydrique et la vigueur de la canopée des vignes. Le robot de VineScout a automatisé cette tâche en combinant des capteurs de culture et des capteurs ambiants capables d’effectuer des estimations en temps réel et sans toucher les plants. Le robot collecte les données sur le terrain, à moins d’un mètre des plants. Cela permet une collecte de données plus précise et plus fiable. Plusieurs capteurs de culture relèvent la température de la canopée et des informations multispectrales géoréférencées sur les vignes. Des cartes de la température de la canopée et de la croissance végétative sont ainsi obtenues en calculant des indices végétatifs. Les données sont ensuite transmises au viticulteur, qui surveille l’état et les besoins du vignoble et décide du meilleur moment pour irriguer, appliquer des traitements ou sélectionner différentes zones pour récolter plus efficacement les raisins. En substance, le robot cartographie le vignoble. «Nous sommes passés de 30 mesures à plus de 20 000 pour un même vignoble. Les données volumineuses ouvrent la voie aux applications de mégadonnées et à la mise en œuvre efficace d’algorithmes d’IA qui nous permettront à terme de comprendre des phénomènes aussi complexes que la résistance au stress hydrique et la croissance des plants dans un scénario de changement climatique», fait remarquer Francisco Rovira-Más.

L’avenir de l’agriculture viticole

Le développement de ce concept robotique, doté d’un système de navigation ne nécessitant aucune cartographie préenregistrée et d’un système de propulsion reposant uniquement sur des énergies renouvelables, est une véritable prouesse d’ingéniosité. L’équipe a également déposé un brevet européen pour l’algorithme de navigation. «Nous pensons que ce concept pourrait être le précurseur de nombreux futurs robots agricoles, car il a été validé dans de vrais vignobles pendant de nombreuses heures au cours du projet», conclut Francisco Rovira-Más. Ayant réduit la pénibilité du travail physique grâce à l’introduction de l’informatique et de l’automatisation dans les vignobles européens, les viticulteurs s’attendent non seulement à voir augmenter le nombre de jeunes agriculteurs professionnels (de moins de 35 ans), mais aussi le nombre de femmes à la tête d’entreprises agricoles.

Mots‑clés

VineScout, robot, vignoble, surveillance, récolte du raisin

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application