Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Zoom sur des solutions durables en matière de protection des cultures

Une nouvelle plateforme multilingue vise à améliorer la préparation technologique des exploitations agricoles de l’UE, afin d’assurer des pratiques plus durables et respectueuses de l’environnement.

Alimentation et Ressources naturelles

L’adoption de nouvelles technologies et la numérisation de l’agriculture sont des objectifs prioritaires pour relever les défis du pacte vert pour l’Europe, notamment la stratégie européenne «de la ferme à la table» lancée récemment ainsi que la nouvelle politique agricole commune. Les agriculteurs devront recevoir une formation appropriée et efficace, afin d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour relever ces défis. À l’heure actuelle, le degré d’adoption des nouvelles technologies demeure toutefois hétérogène entre les États membres de l’UE et entre les différents types d’exploitations. Le projet INNOSETA, financé par l’UE, a mis en place un réseau thématique autonome et innovant consacré aux équipements, à la formation et au conseil en pulvérisation (SETA, pour «spraying equipment, training and advising»). Il visait à combler l’écart entre les solutions de protection des cultures haut de gamme disponibles et les pratiques agricoles européennes de tous les jours. Cela fait deux ans qu’INNOSETA facilite l’échange de nouvelles idées et d’informations entre la recherche, l’industrie et les communautés agricoles. Le projet cherchait à communiquer à grande échelle les solutions commerciales et la recherche existantes, ainsi qu’à donner corps aux idées innovantes émanant de la communauté agricole.

Une plateforme gratuite adaptée aux besoins de la communauté de la pulvérisation

Aujourd’hui, la plateforme INNOSETA, disponible en sept langues, est devenue un instrument bien reconnu qui fournit aux parties prenantes des informations pratiques sur les meilleures pratiques de gestion, des outils de calibrage simples et utiles, et des supports de formation attrayants, particulièrement pertinents pour les exploitations familiales. La plateforme recense actuellement quelque 300 solutions industrielles, 80 projets, 400 supports de formation et 190 articles. En outre, elle promeut les avancées et les outils d’autres projets à financements public et privé (la plupart étant des projets de l’UE), dans un format logique et facile à utiliser. Combinée à toutes les activités organisées dans le cadre du projet, elle contribue à sensibiliser à l’importance d’améliorer le scénario mondial de protection des cultures. «INNOSETA contribue à combler l’écart entre la recherche et les agriculteurs», explique Emilio Gil, coordinateur du projet. «En tirant parti des outils existants, le projet encourage l’adoption de nouvelles technologies, accroît le niveau d’instruction des parties prenantes et facilite la mise en œuvre des règles de l’UE pour une utilisation plus durable et plus sûre des produits phytopharmaceutiques.» De plus, la plateforme peut présenter des avantages techniques, environnementaux, sociaux et économiques pour les différentes communautés de parties prenantes. Les partenaires du projet ont d’ores et déjà mis en place une base de données gratuite et publique de technologies et de matériaux de produits phytopharmaceutiques où les fabricants, les universitaires, les autorités, les conseillers et les utilisateurs finaux (agriculteurs) peuvent publier, stocker et trouver des outils pratiques pour leurs activités quotidiennes.

Une popularité croissante parmi les parties prenantes du monde entier

L’impact à long terme du projet dépend de l’évolution de la politique de l’UE. Les ateliers régionaux et transnationaux, ainsi que les autres activités qui ont déjà eu lieu, se sont avérés importants en ce sens qu’ils ont permis de cerner les besoins et de recueillir les suggestions, les problèmes et les propositions de tous les groupes de parties prenantes, ainsi que d’obtenir des avis sur les avantages et inconvénients et les difficultés rencontrées, et des suggestions au sujet de nouvelles améliorations. INNOSETA arrivant bientôt à terme, le consortium du projet travaille d’arrache-pied pour continuer à mettre à jour et à élargir le contenu de la plateforme. Ces tâches consistent notamment à élargir autant que possible la liste des SETA disponibles (comptant, pour l’heure, plus de 1 000 entrées) et à promouvoir et diffuser la plateforme sur le territoire de l’UE et partout dans le monde. Les partenaires visent également à mettre au point une solution pratique et réalisable pour assurer la durabilité de la plateforme, afin de faire en sorte que cet investissement ne devienne pas obsolète.

Mots‑clés

INNOSETA, protection des cultures, agriculteurs, exploitation agricole, agriculture, équipement de pulvérisation, exploitations familiales, éducation

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application