Skip to main content

ECO-INNOVATIVE WATER-BASED INKS FOR THE CERAMIC SECTORS

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une encre innovante et durable pour l’impression de la porcelaine numérique

Grâce à un financement de l’UE, une société italienne développe une encre durable à base d’eau pour le marché en pleine expansion des carreaux de porcelaine numérique.

Technologies industrielles

Même un domaine aussi ancien que la céramique n’est pas à l’abri de la révolution numérique. Alors que les couleurs et les motifs des carreaux et des décors en céramique utilisés dans les projets de construction étaient autrefois réalisés par émaillage, cette opération est aujourd’hui effectuée numériquement. Appelés porcelaine numérique ou technique, ces carreaux sont imprimés numériquement à l’aide de motifs haute résolution qui imitent des textures telles que la pierre, le bois et même le tissu. Toutefois, l’empreinte carbonique de l’encre standard utilisée dans ce processus d’impression est assez importante. C’est là qu’intervient Metco. Avec le soutien du projet ECO-INK, financé par l’UE, la société italienne de décoration de carreaux de grès et de porcelaine a mis au point une encre durable spécifiquement destinée au marché des carreaux de porcelaine numérique. «Nos nouvelles encres à base d’eau, qui sont dissoutes dans l’eau, ne requièrent pas de solvants organiques et, ce faisant, réduisent l’empreinte carbone et le niveau de toxicité de l’encre», explique Graziano Vignali, directeur général de Metco et responsable du projet ECO-INK.

Une encre plus durable

Traditionnellement, les carreaux de porcelaine numérique sont colorés à l’aide d’une encre à base de pigments micronisés en suspension dans un solvant organique. Cette encre est pulvérisée sur la surface du carreau selon un procédé très similaire à celui d’une imprimante à jet d’encre. Une grille en verre doit être appliquée sur le carreau pour garantir l’adhérence de l’encre à sa surface. ECO-INK, en revanche, remplace ce solvant organique par de l’eau, qui n’est pas toxique. En outre, contrairement aux encres à base organique, ECO-INK peut pénétrer la surface du carreau, éliminant ainsi le recours à une couche de protection supplémentaire. Il en résulte un processus de production plus efficace et plus durable. «ECO-INK constitue une nouvelle formule de couleur qui représente la surface la plus solide et la plus résistante jamais produite dans l’industrie céramique», ajoute Graziano Vignali. Bien entendu, parvenir à ce stade n’a pas été chose facile. Ainsi, l’un des premiers défis que Metco a dû relever consistait à veiller à ce que l’encre à base d’eau soit compatible avec les divers composants électroniques utilisés dans l’impression numérique. Un autre défi consistait à trouver les justes compositions chimiques nécessaires à la création des six couleurs standard utilisées dans l’impression. «Nous avons relevé chacun de ces défis, parmi d’autres, en effectuant des centaines de tests et d’essais dans notre four de cuisson», fait remarquer Graziano Vignali. «De ce fait, notre collection de couleurs est presque définitive, et nos premiers prototypes se sont révélés viables tant d’un point de vue technique qu’esthétique.»

Prêt à révolutionner le marché de la céramique

Grâce au financement de l’UE, ECO-INK est en passe de pénétrer le marché international. «Nous sommes très fiers d’avoir réussi, en trois ans seulement, à développer une solution à la fois nouvelle et révolutionnaire», déclare Claudio Casolari, directeur des ventes et du marketing de Metco. «Nous sommes désormais prêts à la mettre sur le marché et à révolutionner le secteur de la production de céramique.» Metco procède actuellement à des tests de marché auprès de plusieurs primo-adoptants avant de passer à la phase de production. La société intensifie également ses efforts de marketing et de promotion. «Comme de nombreuses personnes profitent des confinements liés à la COVID-19 pour réaliser des projets de rénovation résidentielle, la demande de céramiques durables et de qualité est en pleine expansion», conclut Claudio Casolari. «Nous sommes heureux d’annoncer qu’ECO-INK est désormais bien positionné pour répondre à cette demande.»

Mots‑clés

ECO-INK, durable, encre, porcelaine numérique, carreau de porcelaine, céramique, bâtiment, construction, porcelaine technique, empreinte carbonique, impression numérique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application