Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les drones: défis techniques, avantages pratiques

Quel est le point commun entre des pales d’éoliennes situées au-dessus de l’océan et les entrailles d’un navire cargo? L’inspection indispensable pour garantir la sécurité et le bon fonctionnement des deux peut souvent s’avérer dangereuse, les sites étant souvent inaccessibles et l’opération toujours complexe. Alors en quoi les drones peuvent-ils s’avérer utiles?

Économie numérique

Podcast disponible ici:

Anchor.fm Apple Podcasts, Google Podcasts, Spotify, et depuis votre site de diffusion préféré. Vous pouvez également suivre la publication de tous nos podcasts sur le site web de CORDIS à l’adresse cordis.europa.eu/podcast.

Perspectives et idées

Des techniciens qui descendent en rappel le long d’immenses pales en pleine mer, vérifiant les pièces petit à petit; des ingénieurs qui rampent dans des espaces exigus où l’air se fait rare; des navires qui perdent du temps à quai pendant que des grues hissent les ingénieurs au sommet des mâts: telles sont les méthodes traditionnelles de vérification de l’usure des éoliennes et des navires. Mais les drones offrent une nouvelle façon d’aborder le problème. La technologie employée pour les inspections effectuées par des appareils autonomes, ou robots, est de plus en plus sophistiquée. Les séquences vidéo constituent la principale source d’information, mais les véhicules chenillés peuvent gratter des matériaux pour prélever des échantillons et tester des surfaces, voire analyser les odeurs. Une fois collectées, toutes les informations peuvent être partagées avec des experts de premier plan, où qu’ils se trouvent, ce qui permet d’économiser le coût et le temps liés aux déplacements. Comme nos invités vous le diront, programmer une réparation à la prochaine escale d’un navire permet d’économiser beaucoup de temps d’immobilisation, et en cas d’accident, le retour d’information en temps réel peut faire une réelle différence en matière de sécurité. En ce qui concerne les parcs éoliens, l’utilisation de drones entièrement automatisés selon un calendrier préprogrammé peut rendre l’énergie éolienne plus compétitive et rationalisée, ce qui permet de réduire le coût de cette énergie renouvelable. André Moura, le directeur général de BladeInsight, la société à l’origine du projet Windrone Zenith, explore ces questions et d’autres encore. André s’intéresse à la robotique et aux solutions de données appliquées à la production d’énergie renouvelable. Avec sa formation en biologie marine et en océanographie, il s’intéresse actuellement à la manière de rationaliser l’analyse structurelle des pales des éoliennes en mer. Il est rejoint par Alessandro Maccari, qui a une formation en architecture navale et en génie maritime. Alessandro est directeur de la recherche et du développement chez RINA Services en Italie. Il a coordonné le projet ROBINS et a appliqué son expertise aux défis posés par l’utilisation de véhicules autonomes dans les inspections de navires.

Vos retours sont les bienvenus!

Si vous avez des commentaires, nous serons toujours heureux que vous nous en fassiez part! N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires, questions ou suggestions (mais, espérons-le, aucune plainte!) à l’adresse électronique habituelle, editorial@cordis.europa.eu.

Mots‑clés

CORDIScovery, CORDIS, Windrone Zenith, ROBINS, robots, drones, dispositifs autonomes, éolienne, pales, navire, inspection, sécurité