Skip to main content

Ascend Avian Radar Network

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des prévisions relatives aux oiseaux pour sécuriser les voyages aériens

Une solution financée par l’UE qui fournit des prévisions concernant les déplacements des oiseaux, permet aux compagnies aériennes d’adopter des mesures préventives et de réduire ainsi les risques d’impacts d’oiseaux.

Transports et Mobilité

Des collisions entre des oiseaux et des avions sont monnaie courante et sont extrêmement dommageables pour la faune, les passagers et les compagnies aériennes. Si ces accidents sont généralement mortels pour les oiseaux et entraînent occasionnellement des pertes humaines, les impacts d’oiseaux ont également une incidence majeure sur la rentabilité des compagnies aériennes. Selon des estimations, les coûts annuels totaux pourraient dépasser le milliard de dollars. Le projet AARN, financé par l’UE, apporte une solution permettant de réduire ce risque et les coûts qu’il implique en créant un réseau de radars pour la surveillance des oiseaux et en fournissant aux aéroports, aux pilotes et aux compagnies aériennes, des prévisions en temps réel sur l’activité de ces animaux. «Les radars installés dans les aéroports évaluent l’activité des oiseaux et utilisent les données historiques en combinaison avec la météo et d’autres enregistrements locaux des oiseaux pour prévoir avec précision l’activité des oiseaux 24 heures à l’avance», explique Peter Hemmingsen, directeur général de l’hôte du projet AscendXYZ. «Ces informations permettent aux compagnies aériennes d’identifier les périodes présentant des risques faibles et élevés d’impacts d’oiseaux et de prendre des mesures d’atténuation.» Dans la mesure où 92 % de l’ensemble des collisions avec des oiseaux se produisent en dessous de 3 000 pieds, ces mesures concernent le décollage et l’atterrissage. Les pilotes peuvent adopter différentes mesures d’atténuation, et par exemple utiliser ces informations lors des briefings pour se préparer à un cas d’impact, envisager un décollage ou une approche dans la direction opposée, ou augmenter l’angle de montée pour contourner les zones présentant un risque élevé. Les informations prédictives concernant l’activité des oiseaux mises à disposition par le projet permettent également aux compagnies aériennes de tenir compte de cette activité pour planifier leurs itinéraires et établir leurs horaires.

Combler une lacune du marché

Il n’existe actuellement aucune solution permettant d’aider les compagnies aériennes à gérer les impacts d’oiseaux: les aéroports étant légalement responsables de l’atténuation du risque dans la zone aéroportuaire, toutes les solutions du marché sont conçues pour répondre à leurs besoins. L’équipe d’AARN espère inverser cette tendance grâce à son approche centrée sur les compagnies aériennes. Leur solution comprend une application pour les pilotes et une application de planification pour les compagnies aériennes ainsi que des API pour une intégration avec des solutions de sacoche de vol électronique. Cette technologie a initialement été développée avec le soutien de l’Agence spatiale européenne. Le financement de l’UE a permis à l’équipe du projet de préparer sa mise sur le marché. «Notre solution a été testée, et nous constatons un effet opérationnel se traduisant par une réduction du nombre d’impacts d’oiseaux», souligne Peter Hemmingsen. AscendXYZ est maintenant en mesure de proposer à ses clients sa solution de réseau radar totalement achevée. «Nous sommes en train de conclure des accords avec des compagnies aériennes tout en intégrant d’autres systèmes de radar aviaire existants dans les aéroports afin d’augmenter le nombre d’aéroports où nous pourrons proposer ce service.»

D’une pierre deux coups

Au cours du processus de développement, l’équipe du projet a trouvé une nouvelle utilité au service de prédiction de l’activité des oiseaux, qui pourrait se révéler bénéfique à la fois pour les compagnies aériennes et pour la faune. Peter Hemmingsen explique: «En identifiant les périodes de faible risque d’impacts d’oiseaux, nous pouvons permettre aux compagnies aériennes de voler à la vitesse la plus économique, ce qui permet de réaliser d’énormes économies de carburant et de CO2. Cette solution permettra d’accroître la sécurité des vols et de réduire simultanément la consommation de carburant, les émissions et, par conséquent, les coûts.»

Mots‑clés

AARN, impacts d’oiseaux, radars aviaires, enregistrement des oiseaux, rentabilité des compagnies aériennes

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application