Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des outils numériques intelligents aident l’industrie agroalimentaire européenne à faire face aux coûts énergétiques élevés

Dans le contexte actuel de crise énergétique, les capteurs intelligents d’un projet soutenu par l’UE aident les PME agroalimentaires européennes à réduire leurs coûts énergétiques.

Économie numérique
Technologies industrielles
Énergie

Le projet S3FOOD, financé par l’UE, encourage l’innovation numérique dans l’industrie agroalimentaire européenne. Ses outils numériques intelligents aident les PME du secteur alimentaire à réduire leur consommation d’énergie tout en maintenant leur productivité. Selon un article publié sur le site web du projet, cela pourrait permettre de réaliser des économies d’énergie allant jusqu’à 40 %. Les systèmes intelligents de collecte et de gestion des données de S3FOOD sont destinés à aider les plus de 290 000 PME européennes, qui représentent 90 % de l’industrie alimentaire européenne, à réduire et à contrôler leurs coûts malgré la flambée actuelle des prix de l’énergie. Les capteurs intelligents augmentent l’efficacité, assurent un meilleur contrôle de la qualité, améliorent la sécurité alimentaire et garantissent une production durable, soutenant ainsi les PME dans leur parcours de numérisation.

Saisir les opportunités manquées

«Beaucoup d’économies d’énergie sont faciles à réaliser. Mais sans les moyens de surveiller la consommation d’énergie, les entreprises passent souvent à côté d’opportunités d’améliorer leur efficacité», note la Dre Veerle De Graef, responsable de l’innovation chez le coordinateur du projet S3FOOD, Flanders’ FOOD, en Belgique, dans l’article. «L’un des principaux objectifs du projet S3FOOD a été d’aider les entreprises alimentaires à entamer leur transition numérique et à expérimenter la rapidité avec laquelle elles peuvent obtenir un retour sur investissement.» Jusqu’à présent, S3FOOD a accordé des subventions à plus de 70 entreprises alimentaires et fournisseurs de technologies engagés dans l’innovation numérique dans l’UE. L’un des bénéficiaires de ces subventions est le projet FI.RMS + SMILE, géré par un petit consortium de fournisseurs de technologies espagnols, qui vise à réduire les coûts énergétiques d’un grand abattoir des Asturies. La production de l’abattoir, qui peut atteindre 150 tonnes de viande par jour, entraîne des coûts énergétiques de plus de 500 000 euros par an. Le projet vise à réduire sa consommation d’énergie en mesurant, sous-comptant et analysant plus de 40 de ses paramètres énergétiques. «La plupart des entreprises espagnoles sont habituées à recevoir une facture par mois, et c’est la seule information qu’elles obtiennent sur leur consommation d’électricité et de gaz. Nos capteurs de surveillance de l’énergie sont connectés à des analyseurs qui envoient des informations simples et visuelles toutes les cinq minutes, de sorte qu’elles obtiennent fréquemment des informations sur la consommation d’énergie et sur la manière de la gérer», explique Alberto de las Fuentes, responsable du développement commercial chez ENERGIGANTE, un partenaire technologique du consortium espagnol. «Nos outils suivent également les fluctuations quotidiennes des prix de l’énergie, ce qui nous permet de tenir les fabricants au courant du moment le moins cher pour faire fonctionner la production. C’est important si votre usine ne fonctionne que quelques heures par jour», remarque Alberto de las Fuentes. Au final, l’abattoir pourrait réaliser des économies d’énergie annuelles de 10 à 20 %, voire beaucoup plus, grâce au projet S3FOOD: une réduction obtenue sans compromettre la productivité. FI.RMS + SMILE n’est qu’une initiative parmi d’autres projets qui ont reçu un financement S3FOOD. Les projets portent sur un large éventail d’aspects de l’industrie agroalimentaire, allant d’un système d’intégration de données amélioré pour la transformation des œufs à la numérisation à faible coût de la production de yaourts, en passant par un système intelligent de surveillance en temps réel de l’évaporation lors du vieillissement du vin. S3FOOD (Smart Sensor System for Food Safety, Quality Control and Resource Efficiency in the Food Processing Industry) présentera ses résultats lors de son événement final qui se tiendra à Bruxelles en septembre 2022. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet S3FOOD

Mots‑clés

S3FOOD, énergie, consommation, alimentation, numérique, industrie de transformation, PME

Articles connexes

Progrès scientifiques
Économie numérique
Changement climatique et Environnement

16 Decembre 2020