Skip to main content

Improving Local Energy and climate policy through quality management and certification

Article Category

Article available in the folowing languages:

Concevoir, harmoniser et mettre en œuvre des stratégies énergétiques au niveau local

Un projet financé par l’UE a contribué à la mise en œuvre du Prix européen de l’énergie (eea pour «European Energy Award») dans quatre pays partenaires. L’eea est un système de gestion et de certification de la qualité qui contribue à rationaliser les plans et politiques énergétiques et climatiques au niveau local.

Changement climatique et Environnement

L’UE s’est fixé des objectifs ambitieux en matière de climat et d’énergie, dans le cadre desquels les villes et les municipalités doivent jouer leur rôle et élaborer, financer puis mettre en œuvre des programmes dédiés au climat et à l’énergie. Toutefois, elles souffrent souvent d’un manque de structures pérennes et d’harmonisation des coopérations interdépartementales, ce qui les empêche de déployer leurs programmes avec succès et d’atteindre leurs objectifs. C’est à ce niveau que le projet IMPLEMENT, financé par l’UE, est intervenu. «IMPLEMENT avait pour objectif de mettre en place les structures nécessaires au déploiement à long terme du programme de gestion et de certification de la qualité eea dans les pays partenaires, à savoir la Belgique, la Croatie, la Grèce et la Pologne», explique Koen Reynaerts, coordinateur du projet. L’objectif consistait à permettre à 30 municipalités pilotes, pendant la durée du projet, de poursuivre le développement et la mise en œuvre de leurs stratégies climatiques et énergétiques à l’aide du catalogue de mesures normalisé de l’eea.

Promouvoir la lutte contre le changement climatique au niveau local

L’eea aide les autorités locales à mettre en œuvre des approches de conception multidisciplinaires ainsi que des mesures efficaces en matière de politique énergétique et climatique. Il propose des mesures de protection énergétique et climatique testées et éprouvées que les municipalités peuvent mettre en œuvre. «Dans le cadre d’IMPLEMENT, le processus de l’eea a prouvé sa valeur ajoutée en améliorant les politiques locales en matière d’énergie et de climat, ainsi qu’en permettant aux autorités locales d’orienter leur objectif de travail et de se focaliser sur leur impact tout en augmentant leur efficacité et leur efficience», déclare Koen Reynaerts. Outre la mise en place d’équipes interdépartementales au sein des administrations municipales et l’élaboration de plans énergétiques et climatiques axés sur les actions maximisant l’impact des administrations locales, l’eea a apporté une grande valeur ajoutée au niveau de la mise en œuvre qualitative des plans d’action.

Le déploiement de l’eea

«Dans le cadre du processus de l’eea, les municipalités pilotes ont pu constater qu’il était important de quantifier les actions et d’identifier des indicateurs assortis d’objectifs concrets et de trajectoires de réduction, ainsi que de mettre en place un suivi et des jeux de données adaptés», souligne Koen Reynaerts. Cette approche permet aux gouvernements locaux de maximiser le potentiel de leurs plans d’action et d’améliorer significativement la qualité de la phase de mise en œuvre. Le prix offre le cadre nécessaire pour intégrer structurellement une méthodologie de travail incluant des objectifs quantifiés et des trajectoires de réduction fondés sur des indicateurs au fonctionnement interne des villes, moyennes et grandes. En termes de résultats clés, Koen Reynaerts confirme que les travaux du projet ont conduit à la ratification de 30 plans d’action municipaux pour le climat et à l’obtention de 15 certifications eea, ainsi que de 14 certifications nationales (de niveau inférieur) eea. Ces dernières sont des certifications que les secrétariats nationaux de l’eea peuvent convenir d’attribuer à un niveau inférieur au seuil eea international. «Il s’agit de reconnaître les efforts supérieurs à la moyenne et d’encourager les municipalités concernées à atteindre le niveau d’attribution international», explique Koen Reynaerts. En 2021, les économies d’énergie réalisées au cours de la durée du projet se chiffraient à 624 GWh/an. La production d’énergie renouvelable et la réduction des émissions de CO2 générées par IMPLEMENT ont respectivement atteint 359 GWh/an et 502,711 tCO2eq/an.

Renforcer les capacités des municipalités pour un impact à long terme

«En termes d’effet multiplicateur et d’impact à long terme, le projet a mis en place les structures requises (bureaux régionaux/nationaux de l’eea) et a assuré la formation du personnel (conseillers eea, auditeurs eea, personnel municipal), qui continueront à fonctionner et à contribuer à l’impact à long terme du projet au-delà de sa durée», fait remarquer Koen Reynaerts. Le projet a permis en particulier de créer cinq bureaux régionaux/nationaux eea, qui ont été formés à leur rôle et ont pu acquérir une certaine expérience dans la gestion des programmes nationaux de l’eea. Par ailleurs, cinq comités de pilotage nationaux ont été mis en place: ils comptent au total plus de 50 membres, parmi lesquels figurent des représentants des autorités compétentes et des parties prenantes. «En outre, 234 membres des équipes chargées de l’énergie dans les municipalités participantes ont bénéficié du soutien actif des conseillers eea et se sont familiarisés avec le processus, les principes et la philosophie eea, ce qui a permis d’accroître les capacités des municipalités», conclut Koen Reynaerts.

Mots‑clés

IMPLEMENT, eea, municipalités, lutte contre le changement climatique, plans d’action, certification, European Energy Award, politiques locales en matière d’énergie et de climat

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application