Skip to main content

Rural regeneration through systemic heritage-led strategies

Article Category

Article available in the folowing languages:

Le patrimoine naturel et culturel, moteur d’une croissance rurale durable

Un projet financé par l’UE a adopté des pratiques éprouvées axées sur le patrimoine naturel et culturel pour prodiguer des conseils et apporter de l’aide en matière de régénération des zones rurales.

Société

Les zones rurales de l’UE représentent 83 % de sa superficie totale et abritent près d’un tiers de sa population. La nature et la société humaine dans les zones rurales coexistent depuis des millénaires et, à ce titre, elles constituent des exemples uniques de patrimoine. Les zones rurales doivent donc être protégées des menaces économiques, sociales et environnementales potentielles, mais elles doivent également être reconnues comme des communautés de développement et de croissance durables.

Le centre névralgique d’une régénération axée sur le patrimoine

Le projet RURITAGE, financé par l’UE, avait pour ambition d’identifier le potentiel unique en termes de patrimoine naturel et culturel de certaines zones rurales et de les transformer en un moteur de la régénération. Pour ce faire, le consortium a élaboré le cadre des domaines d’innovation systémique («Systemic Innovation Areas»): pèlerinage, résilience, production alimentaire locale durable, gestion intégrée du paysage, migration, et art et festivals. Dans le cadre du projet RURITAGE, 13 zones rurales ont été sélectionnées en tant que «modèles», y compris la province d’Asti en Italie, la ville de Visegrád en Hongrie et l’île de Lesbos en Grèce. Ces zones rurales étaient des exemples d’une régénération réalisée avec l’aide du patrimoine culturel et naturel. Les modèles ont été sélectionnés à l’aune des six domaines d’innovation systémique recensés. Les pratiques prospères des modèles ont été analysées et transférées à six zones retenues qui feront office de «réplicateurs». Les réplicateurs sont des communautés rurales qui souhaitent concevoir leurs propres stratégies de régénération axée sur le patrimoine, mais qui ne possèdent pas les compétences, les connaissances et les capacités nécessaires.

Nouer des liens communautaires solides

Chaque modèle et chaque réplicateur a mis en place un Rural Heritage Hub (ou «centre du patrimoine rural», CPR) qui rassemble des parties prenantes locales et sert de lieu de rencontre pour le partage des connaissances et des compétences. «Les CPR ont fait office de laboratoires vivants qui ont permis aux parties prenantes locales et aux habitants de coopérer à l’élaboration de nouvelles stratégies de régénération axée sur le patrimoine pour leur territoire», explique Simona Tondelli, coordinatrice du projet. Grâce à un processus de planification participative, l’expérience des modèles a pu être personnalisée et adaptée aux besoins et défis spécifiques des réplicateurs. Ces centres (physiques et numériques) à vocation communautaire restent actifs même après l’achèvement du projet RURITAGE et forment un réseau solide qui continuera à mettre en avant le paradigme du patrimoine en tant que moteur de la régénération.

RURITAGE en chiffres

Le projet a compté sur la participation de plus de 3 440 citoyens dans les CPR, restauré ou rénové 39 bâtiments, rendu plus accessibles 6 sites et 230 km d’itinéraires culturels, rénové 550 kilomètres de pistes cyclables/chemins de randonnée, et organisé 66 festivals et expositions artistiques. En outre, RURITAGE a amélioré la couverture Wi-Fi grâce à l’installation de 65 nouveaux points d’accès et a organisé des webinaires suivis par plus de 2 680 personnes. En termes de budget, le projet a mobilisé 204 276 EUR supplémentaires pour déployer les plans d’action des réplicateurs et 1 220 000 EUR pour appuyer ces actions une fois le projet arrivé à terme. «RURITAGE est un projet dynamique, conçu pour garder à l’esprit notre passé, notre présent et notre avenir», souligne Simona Tondelli. Afin d’assurer la pérennité du projet et de garantir que tous ses résultats positifs sont utilisés à bon escient, le consortium a mis en place le centre «Resources Ecosystem» («écosystème des ressources»). Les outils numériques sont en libre accès et continueront à soutenir la régénération des communautés locales grâce à la méthodologie RURITAGE et le suivi des résultats pour une croissance durable.

Mots‑clés

RURITAGE, zones rurales, régénération, patrimoine naturel, patrimoine culturel, centre du patrimoine rural

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application